Réforme de la justice : Aujjar souligne «l’expérience distinguée» du Maroc

Réforme de la justice : Aujjar souligne «l’expérience  distinguée» du Maroc

Le Maroc a produit, conformément aux Hautes orientations royales et grâce à l’adhésion de l’ensemble des parties concernées, «une expérience distinguée» en matière de réforme du système de la justice, a affirmé, mercredi à Fès, l’ancien ministre de la justice, Mohamed Aujjar.

Donnant le cours inaugural de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Fès, au titre de l’année universitaire 2019-2020, sous le thème «Le processus de réforme globale de la justice au Maroc», M. Aujjar a indiqué que cette expérience a été marquée essentiellement par l’indépendance institutionnelle du pouvoir judiciaire, consacrée par la Constitution de 2011 et concrétisée avec l’adoption des lois organiques relatives au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), l’installation par SM le Roi de ce nouvel organe constitutionnel et la passation des pouvoirs entre le ministre de la justice et le président du Parquet général.

Le chantier de la réforme de la justice est «remarquable», en ce sens qu’il a permis au Maroc de réaliser des acquis importants et traduit la capacité de l’ensemble des acteurs concernés à travailler ensemble pour la mise en application saine de l’esprit de la Constitution en dotant le pays d’un pouvoir judiciaire indépendant, a-t-il relevé.

Ce chantier devrait se poursuivre pour réaliser d’autres projets dans le cadre de cette réforme à laquelle SM le Roi Mohammed VI accorde une importance cruciale sur la voie de la consolidation de l’Etat de droit, a fait savoir l’ancien ministre, saluant les grands efforts déployés par tous les acteurs impliqués dans ce projet.

Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence de magistrats, d’universitaires et des étudiants de la Faculté de droit de Fès, M. Aujjar est revenu sur les étapes de ce processus de réforme depuis le lancement du dialogue national (14 mois), qui a prôné une approche participative ayant permis de soulever plusieurs points de convergence et de différence.

Cette rencontre vise à informer les étudiants et les universitaires des différentes étapes de la réforme du système de la justice au Maroc, sa philosophie et ses succès. Elle a permis, en outre, d’échanger autour des attentes des acteurs de la justice et des droits de l’Homme pour renforcer cette réforme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *