Rentrée scolaire/ Covid-19 : L’apparition de clusters dans les écoles est inévitable

Rentrée scolaire/ Covid-19 : L’apparition de clusters  dans les écoles est inévitable

Bon nombre d’élèves vont reprendre le chemin de l’école le lundi 7 septembre.

Une rentrée des classes sous haute surveillance alors que les cas confirmés de Covid-19 continuent d’augmenter de manière régulière au Maroc. Malgré le protocole sanitaire qui sera appliqué dans les écoles, de nombreux parents inquiets craignent de possibles éclosions de Covid-19. Le Dr Jaafar Heikel, épidémiologiste et infectiologue, expert international, reconnaît que «des contaminations et des clusters dans les écoles vont se déclarer, c’est inévitable». Ce spécialiste estime qu’il faudra «gérer» ces nouveaux clusters. Cela dit, le Dr Heikel fait savoir que «les enfants en cas de diagnostic positif ont moins de risques de complication que les personnes adultes». En effet, toutes les études scientifiques sur le sujet ont démontré que les enfants développent très rarement des formes graves du coronavirus. C’est d’ailleurs ce que révèle un rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) : «En cas de diagnostic positif, les enfants sont beaucoup moins susceptibles d’être hospitalisés ou d’avoir une issue fatale que les adules». L’on sait aussi que les enfants sont beaucoup moins touchés par la Covid-19.

Sur le plan des précautions, ce spécialiste insiste sur l’éducation à la santé, la distanciation physique et le lavage fréquent des mains avec du savon. «Il faut sensibiliser les enfants à l’importance de ces mesures essentielles. Le problème se pose malheureusement en milieu rural où beaucoup d’établissements scolaires ne disposent pas de toilettes», indique Dr Heikel. Rappelons à ce sujet que l’OMS et l’Unicef avaient insisté dans un rapport conjoint publié à l’approche de la rentrée scolaire sur l’importance de renforcer les équipements sanitaires dans les établissements scolaires pour assurer les conditions d’hygiène nécessaires. Les deux organisations craignent une plus forte exposition des enfants à la Covid-19, en raison du manque des dispositifs d’hygiène et d’assainissement dans les écoles. Quant au port du masque, ce spécialiste reconnaît que le port du masque pour les enfants dès l’âge de 6 ans est compliqué. «Les enfants de cet âge sont incapables de garder un masque toute la journée. Ils auront tendance à l’enlever souvent. Il est encore plus difficile de demander à des enfants de moins de 6 ans de le porter. En revanche, je pense que les enfants âgés de 10 à 18 ans doivent impérativement le porter».

Ainsi, contraindre un enfant de 6 ans ou de moins de 6 ans à porter une protection est inutile voire dangereux car il peut engendrer un risque d’étouffement surtout pour les plus petits. Au Maroc, le port du masque est obligatoire dès la cinquième année du primaire. Signalons que l’OMS recommande le port du masque pour les enfants âgés de 12 ans et plus. Ils doivent l’utiliser dans les mêmes conditions que les adultes. Le port du masque est d’autant plus recommandé dans les cas où les enfants ne peuvent pas garantir une distance d’au moins un mètre des uns des autres. Quant à la hausse des cas de Covid-19 au Maroc, le Dr Heikel explique cette situation par 3 facteurs, à savoir l’augmentation des tests de dépistage, le relâchement de la population au niveau des mesures barrières et le retard de dépistage malgré l’apparition des symptômes. «Des malades arrivent de plus en plus tard par peur d’être hospitalisés», déplore l’épidémiologiste.

Bien que la situation épidémiologique soit toujours inquiétante, ce spécialiste affirme que les Marocains doivent apprendre à vivre avec le virus.

Laila Zerrour

[email protected]

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *