Service militaire : Le recensement des futurs appelés démarre

Service militaire : Le recensement des futurs appelés démarre

Quatre nouveaux centres de formation ont été créés pour recevoir 20.000 candidats dans les villes de Benslimane, Sidi Yahya Al Gharb, Benguerir et Tan Tan. Ces nouvelles structures portent le nombre des centres à 8.

C’est parti pour le recensement des appelés pour le service militaire obligatoire. Après la crise sanitaire, les autorités vont réactiver le dispositif en 2022. Une décision concernant le recensement est entrée en vigueur il y a quelques jours suite à sa publication au Bulletin officiel. Une décision qui fixe notamment le calendrier de l’opération. C’est donc depuis hier lundi que les services du ministère de l’intérieur ont démarré l’opération de recensement qui va se poursuivre jusqu’au mois de février prochain.

A l’issue de cette étape, les éléments composant la 37ème promotion seront convoqués pour effectuer leur service militaire. Le sujet avait été évoqué par Abdellatif Loudiyi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, lors de la présentation du budget sectoriel de son département devant les parlementaires de la première Chambre. Le responsable gouvernemental avait alors révélé que les préparatifs allaient bon train pour recevoir les nouveaux appelés dans les meilleures conditions. L’année 2022 apportera son lot de nouveautés. Ainsi, M. Loudiyi avait annoncé que quatre nouveaux centres de formation ont été créés pour recevoir 20.000 candidats dans les villes de Benslimane, Sidi Yahya Al Gharb, Benguerir et Tan Tan. Ces nouvelles structures portent le nombre des centres à 8 puisque quatre premiers centres avaient été équipés pour recevoir les premiers candidats avant la crise sanitaire.

Le responsable a par ailleurs ajouté que plusieurs autres unités dans la zone Sud seront équipées en perspective de recevoir les candidats lors des phases de spécialisation.
Pour rappel, le Maroc avait décidé dès 2019 de réintroduire le service militaire principalement pour ouvrir de nouveaux horizons devant les jeunes. Concrètement, le parcours des appelés commence par une formation commune de base de 4 mois, consistant en une formation générale (éducation nationale et civique, histoire militaire, etc.) et une formation militaire (règlement militaire, discipline générale, éducation physique et sportive, etc.). Au bout de ces 4 mois, les appelés reçoivent une affectation jusqu’à la fin de la durée de leur service, dans une unité (de combat, de soutien ou de logistique) pour suivre une formation spécialisée d’une durée de 8 mois, débutant par 1 mois de formation militaire technique, suivie d’une formation d’apprentissage et de développement des compétences métiers dans pas moins de 25 métiers, leur offrant de bonnes opportunités de réaliser leurs ambitions professionnelles. Pour les appelés ayant une formation académique, la formation de base sera d’une courte durée et sera suivie d’une affectation adaptée à leurs qualifications. A la fin de leur service, des attestations seront décernées aux appelés sur la base du mérite et de l’effort fourni, qui pourraient servir de point de départ pour les aider à intégrer le monde du travail.

Ce n’est pas tout. Les appelés ayant donné satisfaction, en faisant preuve de compétence et de sens de la discipline requis par le milieu militaire, peuvent prétendre à une carrière au sein des FAR, et ce dans l’esprit de rajeunissement des troupes et rendre la carrière militaire une carrière attractive pour les jeunes. Il faut préciser que les appelés ont droit à des indemnités exonérées d’impôts en plus de la couverture médicale, assurance décès et invalidité et une assistance médico-sociale sans oublier la gratuité de la médication dans les hôpitaux militaires. Les salaires mensuels sont de 1.050 DH pour les soldats, 1.500 DH pour les sous-officiers et 2.100 DH pour les officiers sachant qu’une prime de 300 DH est accordée aux conscrits qui rejoindront les provinces du Sud. A noter enfin que le service militaire pour l’année 2019-2020 avait concerné 15.000 bénéficiaires, selon l’état-major général des Forces Armées Royales (FAR).

A l’époque, pas moins de 17 unités militaires réparties sur l’ensemble du territoire national ont été mobilisées pour accueillir les appelés et les transférer aux centres de formation situés dans les villes de Larache, Al Hoceima, Bouarfa, Dakhla, Laâyoune, Meknès, Agadir, Casablanca, Taza, Oujda, Errachidia, Kénitra, Ouarzazate, Mediouna, Tadla et Guelmim.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *