Auto-Expo : 2021 sera-t-elle la bonne ?

Auto-Expo : 2021 sera-t-elle la bonne ?

Après un report en 2020, la tenue du salon est très attendue

Auto-Expo se fait désiré? Le rendez-vous phare de l’automobile au Maroc n’a plus été organisé depuis quelque temps déjà. Il est vrai que la pandémie du Coronavirus est pour quelque chose dans cette situation. Il était de ce fait impossible d’organiser une manifestation d’une telle ampleur au cours de l’année passée en raison des restrictions sanitaires et l’état d’urgence en vigueur pour stopper la propagation du virus. Pour rappel, l’Aivam avait annoncé en mars 2020, soit pratiquement une année, que «face à l’inquiétude soulevée par le Coronavirus (Covid-19), et compte tenu des dispositions prudentielles entreprises par les services publics pour éviter la propagation du virus, il nous est apparu plus raisonnable de reporter la 12ème édition de l’Auto-Expo initialement prévue en juin 2020 à juin 2021». La même source avait ajouté que «la santé de nos 100 exposants, 2.500 collaborateurs mobilisés pour l’occasion et nos 200.000 visiteurs est notre unique priorité». Cette décision avait été actée à la majorité des membres de l’Aivam lors de l’AGE tenue en date du 11 mars 2020.

La question qui se pose aujourd’hui concerne le maintien ou pas de la date fixée, à savoir juin 2021. Les acteurs du marché n’ont pas encore de visibilité puisque l’état d’urgence sanitaire est toujours en vigueur en attendant le résultat de la campagne de vaccination massive lancée par le Royaume il y a deux mois afin d’atteindre une immunité collective. Cette dernière reste bien évidemment une condition sine qua non pour le retour des événements rassemblant des centaines ou des milliers de personnes comme l’Auto-Expo. La date de juin 2021 sera-t-elle changée ? Y aura t-il un salon hybride combinant à la fois présence physique et solutions à distance? En attendant de connaître les réponses à ces questions, une chose est sûre.

La tenue de l’Auto-Expo est très attendue par les amateurs et acheteurs potentiels mais également et surtout par les concessionnaires. Ces derniers veulent vite oublier un exercice 2020 fortement impacté par la crise sanitaire. Les chiffres sont édifiants. Le marché automobile national a connu «une baisse exceptionnelle» de 19,7% par rapport à l’année 2019, selon l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (Aivam) qui a recensé seulement 133.308 immatriculations sur le marché national l’année passée. Le segment des véhicules particuliers (VP), qui représente plus de 90% des ventes, est en recul de 21,1%, tandis que le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) s’inscrit en baisse de 7,9%.

Les marques de voitures comptent sur 2021 pour éponger les pertes. Un événement comme l’Auto-Expo sera le bienvenu. Généralement, les acheteurs attendent cette occasion pour passer à l’acte alors que les concessionnaires rivalisent pour offrir des formules adaptées. Un sondage réalisé au cours 2018 avait révélé que 80% des clients potentiels ont préféré attendre patiemment Auto-Expo pour acheter leur véhicule. Une donne qui avait été confirmée au cours du «mois salon». En effet, la reprise ne s’était pas fait attendre à fin avril 2018, avec 56.176 véhicules neufs commercialisés comparativement à 50.961 pendant la même période en 2017.

Il faut dire que 210.000 personnes avaient fait le déplacement à l’Auto-Expo 2018, contre 150.000 en 2014 et 195.000 en 2016. Concernant les ventes au cours de l’édition 2018, l’Aivam avait annoncé qu’en dépit d’une conjoncture relativement défavorable et au terme de la 11ème édition, les ventes isolées ont enregistré une amélioration de 14,13% comparé à celles du mois du salon de 2016.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *