Du 22 au 24 juillet : «Cinéma des toits », nouveauté de l’événement Couleurs de Beni Ammar

Du 22 au 24 juillet : «Cinéma des toits », nouveauté de l’événement Couleurs de Beni Ammar

Pour la 2ème année consécutive, la manifestation «Couleurs de Beni Ammar» se substituera au festival des ânes, alias Festibaz, pour des raisons liées à la crise sanitaire.

«Les préparatifs pour le 13ème Festibaz vont, quand même, bon train. Cette édition de 2022 sera indéniablement un saut primordial vers une nouvelle étape prometteuse», précise Mohamed Belmou, président de l’association «Iklaa» pour le développement intégré, initiatrice des deux événements avec le soutien du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports ainsi que sa direction régionale à Fès-Meknès.
A lui seul, l’événement «Couleurs de Beni Ammar», prévu du 22 au 24 juillet, sera, comme l’annonce M. Belmou, marqué cette année par «l’organisation du «cinéma des toits» à travers la projection d’œuvres cinématographiques dans un certain nombre de toits de la Kasbah Beni Ammar qui offre la possibilité de les suivre par des familles dans les toits avoisinants ». Ces projections, qui sont, selon le président, conformes au respect des gestes barrières imposés par la pandémie du coronavirus, consisteront en «documentaires sur l’histoire de la Kasbah et du festival». «Au cas où cette première expérience réussit, elle s’ouvrira sur le cinéma national et international lors des prochaines éditions du Festibaz», avance-t-il.
En outre, des fresques murales seront conçues dans différents espaces de quartiers de la Kasbah. Des artistes-peintres marocains y participeront aux côtés des jeunes talents au niveau local. En outre, des ateliers artistiques seront consacrés aux enfants lors de cet événement qui sera jalonné par le chantier de pavement de l’école à l’entrée de la Kasbah. «Aussi, le chantier de mise à niveau du site patrimonial Lahsen qui remonte à l’époque mérinide se poursuivra», ajoute le responsable qui rappelle qu’une opération de nettoyage et garniture des ruelles de la Kasbah aura également lieu. Comme il l’annonce aussi, l’association qu’il chapeaute organisera aussi une exposition pour son projet de développement intégré qui fait l’objet d’un plaidoyer depuis trois ans.

Cela étant, cette structure fait de l’acte culturel une locomotive pour ce projet conçu par l’association. L’objectif étant de valoriser les produits du terroir et d’artisanat, le patrimoine culturel matériel et immatériel de la Kasbah et environs, ainsi que les compétences créatives locales en différents domaines. Des initiatives qui visent à créer plus d’opportunités d’emploi, augmenter le revenu des producteurs, réduire le taux de la migration rurale. Le tout dans le cadre d’un complexe bio-culturel sous forme de parc touristique offrant un produit unique et attractif pour consolider l’offre touristique régionale et nationale après un cumul de renommée d’un grand nombre d’années pour le festival de par le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *