Culture

«Éclats de vies» ou des récits de femmes venues de France

© D.R

La Maison d’édition La Croisée des Chemins annonce la parution de la nouvelle publication «Éclats de vies. Récits autobiographiques». Un ouvrage collectif livrant des témoignages différents de femmes venues de France pour suivre leurs conjoints au Maroc.

«Éclats de vies. Récits autobiographiques», tel est l’intitulé de nouvel ouvrage paru aux éditions La Croisée des Chemins. Un recueil regroupant les «Récits de vies» de femmes venues de France pour suivre leurs conjoints au Maroc. Ecrit par huit auteures, à savoir: Anne Balenghien, Denise Bois, Danielle El Gharbaoui, Françoise El Jaouhari, Catherine Kansoussi, Yvonne Naciri, Martine Vernuccio et Bernadette Zaki, ce livre présente des témoignages de femmes ayant appris à découvrir puis à aimer le Maroc. Elles ont vécu une partie très essentielle de leur vie. Elles ont aussi traversé un moment particulier de l’Histoire commune, la période post-indépendance et les bouleversements internationaux de la fin du XX° siècle. Période particulière de leur vie donc mais aussi de l’histoire. «Partager un regard sur des fragments de mon réel vécu au Maroc, un réel ressenti, subjectif, ressenti non pas parce que je suis française, même si cela peut jouer, mais parce que je suis sensible d’une certaine façon. Il y aura donc dans cet ouvrage des écrits individuels réunis dans un collectif, et donc des subjectivités plurielles, en partie très différentes. Et cela aussi me plaît cette diversité. Il s’agit d’un écrit de femmes qui ont fait le choix d’épouser un Marocain et de (rester) vivre au Maroc dans la durée. Quelques décennies au Maroc. Chacune aurait pu repartir, financièrement parlant. Mais nous sommes restées», lit-on dans l’extrait de l’avant-propos. Il faut dire que ce livre est né en 2012 à Rabat. Ces femmes se sont regroupées en un «atelier autobiographique» ayant une passion commune pour l’écriture avec un projet, celui de conserver ces écrits sur la «vie d’ici», ne pas oublier ce vécu si particulier couché sur du papier au gré ou non des consignes. Ne pas l’oublier et le faire connaître à la famille d’abord, à la prochaine génération aussi, surtout les petits enfants, ceux de l’autre rive ou ceux d’ici, pour répondre à leurs questions. «L’idée a grandi et mûri. Il fallait rassembler toute cette écriture, relire les récits de leur vie d’ici, les classer, en réviser la forme, tout ce travail assuré et décidé «ensemble», et finalement envisager la possibilité d’une édition d’une partie de ces textes pour un public plus large, d’ici et d’ailleurs», explique l’éditeur. Et d’ajouter : «Éclats de vies. Récits autobiographiques» est un travail collectif, de cinq années, jalonné de périodes enthousiastes et de moments de découragement, avec un fil conducteur solide qui a mené à cette publication, malgré la Covid qui en a retardé le processus. Ces récits autobiographiques, ces éclats de vies, en constituent l’aboutissement». Ce livre de 224 pages donne à lire «Prélude», «Un jour, Une destinée», «Découverte», «Impressions», «Déracinement», «Souffles», «Itinéraire», «Rencontres» et autres.

Articles similaires

CultureUne

Festival de Fès de la culture soufie: A Bab El Makina, la magie opère en ouverture de la 16ème édition

La magie était au rendez-vous samedi en nocturne à Bab El Makina...

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse