Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme

Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme

Living 4 ART organise la première exposition de l’artiste

Une première exposition individuelle chez Living 4 ART. Cette galerie d’art casablancaise expose jusqu’au 4 avril les œuvres de Mohamed Essoulimani, qui se qualifie d’artiste-peintre «autodidacte». «C’est ma première exposition qui rassemble une collection d’une cinquantaine d’œuvres», exalte-t-il en rappelant que la femme et le corps en constituent le thème principal. Cependant, cette thématique a, selon l’artiste, «plus une dimension spirituelle que physiologique».

Dans ce sens, il indique tenter de chercher «la profondeur de l’âme humaine avec tous ses aspects, complexités, espoirs et rêves». Chose qu’il reflète dans ses toiles. «Ma collection rassemble également des femmes instrumentistes. C’est pour exprimer que chacun a un rôle à accomplir, soit travailler sur son message dans la vie pour donner à la fin une symphonie anthologique à travers laquelle l’humain laisse une empreinte dans son parcours de vie», détaille-t-il. Le tout en devant une fière chandelle aux femmes marocaines qui célèbrent également leur journée et honorent leur pays sous la conduite éclairée du Souverain.

A propos de cette exposition, la galeriste Meryem Lahlou indique que la galerie d’art Living 4 ART rend «hommage à la femme à travers une exposition splendide de Mohamed Essoulimani». Comme elle l’exalte, le temps de cette exposition intitulée «Femme Enchantée», la concentration sur la femme par l’artiste qui «nous emmène dans un monde d’émerveillement où la femme nous enchante avec des mélodies musicales». «Chose qu’on découvre à travers ses œuvres exposées», enchaîne-t-elle en mettant en avant la coïncidence de cet événement avec la célébration du 8 mars.

Pour cette galerie, l’artiste «manifeste son grand intérêt pour la femme à travers un univers pictural, chose qu’on découvrira dans la multiplication des toiles exposées par Mohamed Essoulimani, qui nous expose des représentations assimilées à une série d’autoportraits spontanés et très contemporains».

Pour rappel, Mohamed Essoulimani, né le 29 mai 1974 à Casablanca, est artiste-peintre et juriste à la fois. Depuis des années, il ne cesse d’exprimer dans ses toiles son potentiel à travers des variations et répétitions et mène une aventure personnelle d’artiste- peintre. Il travaille par variations et répétitions d’un thème ou motif et ne cesse d’expérimenter les effets de la simplification d’un seul sujet. Son travail se concentre sur la réalisation de natures mortes et de portraits, notamment de femmes, souvent empreints de gravité comme les qualifie la galerie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *