Al Omrane-Forum de convergence de Tamesna : Le plan d’aménagement de la ville à l’étude

Al Omrane-Forum de convergence de Tamesna : Le plan d’aménagement de la ville  à l’étude

Les différents participants ont planché sur les moyens de renforcer le volet économique et l’investissement, l’habitat et les équipements, la gouvernance et mobilité.

La ville de Tamesna a besoin d’importants efforts pour une meilleure mobilité tant au niveau de la ville que vers les zones limitrophes. Un constat fait par l’ensemble des parties prenantes au Forum de convergence de la ville organisé le 25 décembre dernier. Il s’agit d’une démarche novatrice initiée par le Groupe Al Omrane et ses partenaires. Un rendez-vous auquel ont pris part les acteurs institutionnels, opérationnels et ceux de la société civile pour enclencher la réflexion sur le plan d’aménagement de la ville.

«Impliquant à la fois les opérateurs-développeurs et les habitants, cette approche créative permet de mettre autour de la table l’ensemble des parties prenantes pour un développement harmonieux de la ville», indique le Groupe Al Omrane. Et de poursuivre que «l’originalité de cette approche participative permet de mieux répondre au développement de la ville en l’adossant aux véritables besoins des populations et en leur donnant l’occasion de se l’approprier». Les différents participants ont planché sur les moyens de renforcer le volet économique et l’investissement, l’habitat et les équipements, la gouvernance et mobilité. Les propositions émises à l’issue des travaux pourront être intégrées tout en tenant compte de la réglementation.

De même, Laila Moulat, vice-présidente de la Région, s’est engagée à trouver des solutions structurantes pour toute la zone. Notons que la ville de Tamesna connaît, de nos jours, une dynamique importante. Elle accueille aujourd’hui plus de 56.000 habitants intramuros et plus de 85.000 autour de la grande couronne.

«Disposant aujourd’hui d’équipements de proximité plus que suffisants pour ses habitants et ceux des environs, l’implantation d’espaces verts et de sports et de loisirs contribue à en faire une ville agréable», explique Al Omrane qui confirme que l’activité économique prend une place prééminente au sein de la ville.

«La zone industrielle située à l’entrée de la ville qui fait partie de 250 hectares déjà programmés par le plan d’aménagement à côté de la future Cité des métiers et des compétences (CMC), accueille déjà une quarantaine de lots industriels dont 3 destinés à des équipements d’accompagnement, à savoir un équipement d’intérêt général, une mosquée et une gare routière», apprend-on de l’aménageur. Cette zone constitue en effet un projet structurant pour la ville et la région. Elle revêt une importance stratégique pour l’équilibre de la ville dans la mesure où elle contribue à la croissance en matière d’investissement de la région Rabat-Kenitra avec 363,24 millions de dirhams et en générant un nombre important d’emplois, environ 1.700 emplois à créer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *