Bourse: Baisse du CA des sociétés cotées de 5,2% en 2020 

Bourse: Baisse du CA des sociétés cotées de 5,2% en 2020 

Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca affichent un chiffre d’affaires (CA) global de 230 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année écoulée, en recul de 5,2% par rapport à 2019, selon BMCE Capital Research (BKR).

Cette baisse intègre une mauvaise tenue des réalisations commerciales des industries, partiellement compensée par la bonne orientation du produit net bancaire (PNB) des financières, explique la société de recherche dans une note d’analyse des résultats au titre de l’exercice 2020.

Fortement affectés par les restrictions sanitaires liées à la gestion de la pandémie, les revenus des industries cotées se dégradent de 8,9% à 144,3 MMDH, en raison principalement de la mauvaise orientation des réalisations de Total Maroc (-28,3% à 8,8 MMDH) suite essentiellement à la chute des cotations internationales du brut ayant entrainé une baisse notable de la valeur des stocks et des prix à la pompe ainsi qu’au recul de la demande (tant sur les carburants et lubrifiants que sur les services), indiquent les analystes de BKR.

La baisse des revenus des industries est due également à la forte dégradation des revenus des opérateurs immobiliers notamment Addoha (-65,5% à 1,2 MMDH), au retrait des ventes des cimentières consécutivement au repli significatif de la demande nationale de ciment en 2020 (-10,9% à 12,2 Mt à fin décembre 2020) s’expliquant notamment par le ralentissement des activités BTP et de celles du secteur immobilier sur l’ensemble de l’année, et la détérioration des performances de Taqa Morocco (-14,6% à 7,8 MMDH).

S’agissant du PNB des sociétés financières, il s’est amélioré de 3,2% à 66,9 MMDH profitant de la progression de la marge d’intérêt ( 5,7% à 44,2 MMDH pour les Banques cotées), elle-même liée à la bonne orientation des crédits court terme, souligne BKR, notant que cette hausse a toutefois été atténuée par le recul de 2,2% de la marge sur commissions à 11,8 MMDH suite à la baisse des flux en agences et des flux monétiques en lien avec le confinement et le repli de -2% du résultat sur opérations de marché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *