Commerce : Plus de 39,6 milliards de dirhams échangés avec l’Afrique

Commerce : Plus de 39,6 milliards  de dirhams échangés avec l’Afrique

Ils marquent une évolution annuelle moyenne de 9,5% ces deux dernières décennies

La DEPF livre un panorama sur les relations économiques établies entre le Maroc et les autres pays d’Afrique. Une radioscopie qui détaille l’évolution des échanges commerciaux bilatéraux et les investissements directs sur le cap 2000-2019. «Au cours des deux dernières décennies, la vocation africaine du Maroc a pris une ampleur particulière, puisqu’elle s’inscrit dans le cadre d’une vision globale et intégrée, portée par les principes de la coopération Sud-Sud et menée selon une démarche gagnant-gagnant», peut-on lire d’une récente publication de la DEPF portant sur les profils des économies africaines.

Et d’ajouter que «la stratégie économique déployée par le Maroc en direction des partenaires de son continent, ambitionne d’ériger notre pays en hub régional, au service du co-développement dans des domaines d’intérêt commun (développement humain, sécurité alimentaire, infrastructures, développement financier, énergies renouvelables…)». Sur le plan commercial, les échanges du Maroc et ses partenaires africains ont suivi un trend haussier durant les deux dernières décennies. Cette progression est le fruit des orientations prises par le Royaume visant essentiellement la diversification des relations commerciales.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont affiché sur la période 2000-2019 une croissance annuelle moyenne de l’ordre de 9,5%. Le flux échangé s’est établi pour sa part à près de 39,6 milliards de dirhams en 2019, soit 6,9% de la valeur totale des échanges extérieurs du Maroc alors qu’il se situait autour de 4,3% en 2000. La DEPF observe par ailleurs une croissance à deux chiffres des exportations marocaines sur le marché africain. L’évolution moyenne annuelle est estimée à 11%.
Les expéditions du Maroc en Afrique ont ainsi atteint les 21,6 milliards de dirhams en 2019. Ce volume représente 7,7% de la valeur totale des échanges extérieurs du Maroc contre 3,7% en 2000. Se référant aux chiffres arrêtés à fin 2019, 31,5% des exportations marocaines en Afrique sont des demi-produits.

Les produits alimentaires, boissons et tabacs représentent pour leur part 28,5% de ce volume, suivis des produits finis de consommation (16,9%), de produits finis d’équipement industriel (14,1%) et les produits d’énergie et lubrifiants (4,5%). Pour ce qui est des importations, elles se sont appréciées de 9% en moyenne annuelle s’établissant ainsi à 17,9 % en 2019. Leur part dans le total des importations du Royaume se sont retractées passant de 4,6% en 2000 à 3,6% en 2019.
Selon la DEPF, leur structure montre le poids important des achats de produits énergétiques (38,6% en 2019), suivis de produits alimentaires, boissons et tabacs (18,2%), des demi-produits (17,6%) et de produits finis de consommation (16,1 %).

Investissements marocains en Afrique

5,4 MMDH injectés à fin 2019

Au titre des deux dernières décennies, les investissements marocains en Afrique ont connu un saut fulgurant. L’Afrique subsaharienne est sans contexte la première destination des IDE du Maroc dans la région. Le flux des investissements injectés sur ce territoire est passé de 907 millions de dirhams en 2007 à 5,4 milliards de dirhams en 2019 représentant ainsi 47% du total des IDE marocains à l’étranger. Le Royaume est présent dans plus que 14 pays de l’Afrique subsaharienne. En 2019, la Côte d’Ivoire a capté 13% des investissements du Maroc à destination de l’Afrique. Le Tchad en détient 12% contre 9% pour le Sénégal, 7% pour le Madagascar, 4% pour le Cameroun et 3 % pour l’Ile Maurice. Il est à noter que malgré la fluctuation des investissements marocains dans la région ces dernières années, leur part reste élevée dans le total. Ils atteignent presque 92,2% des flux des IDE sortants en 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *