EconomieUne

Exprimé par les professionnels du secteur : Le marché boursier, un outil efficace pour le développement du secteur automobile

© D.R

M. Mezzour a appelé à dépasser les frontières du marché national pour s’engager sur des marchés internationaux hautement compétitifs et riches en opportunités.

Financement industriel : Selon Ryad Mezzour, le secteur automobile est prêt à initier une nouvelle phase de développement industriel qui exigerait un accompagnement du marché boursier et des relations solides avec l’écosystème financier pour encourager les investissements.

Le marché boursier est appelé à accompagner la dynamique du secteur automobile et son développement futur. Cette recommandation a en effet été émise lors d’une rencontre tenue mercredi à Rabat. L’occasion étant d’examiner les moyens et mécanismes à déployer par le marché boursier en vue d’accompagner le secteur automobile marocain en vue de catalyser son potentiel de croissance et se projeter vers un futur d’expansion. Intervenant à cette occasion, Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce, a indiqué que «le secteur automobile est prêt à initier une nouvelle phase de développement industriel qui exigerait un accompagnement du marché boursier et des relations solides avec l’écosystème financier pour encourager les investissements ».

Le ministre a dans ce sens souligné l’urgence de capitaliser sur la dynamique d’évolution du secteur automobile qui a connu une augmentation remarquable de ses exportations au cours de ces cinq dernières années. «Le Maroc s’impose désormais comme un acteur clé dans le secteur de l’automobile, marquant le début d’une ère nouvelle axée sur l’autonomie et une influence accrue des compétences marocaines dans le secteur», relève-t-on de M. Mezzour qui, en cette occasion, a appelé à dépasser les frontières du marché national pour s’engager sur des marchés internationaux hautement compétitifs et riches en opportunités. Le ministre a à cet effet plaidé, pour une synergie des ressources financières et humaines. La finalité étant de développer une stratégie gagnante, non seulement pour soutenir la croissance du secteur automobile mais aussi pour créer des champions industriels. Le secteur connaît en effet une forte effervescence.

S’exprimant autour de cette dynamique industrielle, Adil Zaidi, président de la Fédération automobile de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a souligné que le secteur automobile affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 220 milliards de dirhams avec des exportations de plus de 140 milliards de dirhams fin 2023. De par ces indicateurs, le secteur est considéré comme étant propice au développement avec le soutien des marchés financiers et ses différentes possibilités. Du côté du secteur boursier, Kamal Mokdad, président du conseil d’administration de la Bourse de Casablanca, a mis l’accent sur la faible contribution du secteur automobile à la capitalisation boursière au niveau national. Il n’en représente que 1%. M. Mokdad a dans ce sens formulé l’ambition de doubler ou tripler cette contribution à court terme, mettant en avant l’importance de la Bourse comme un pilier du financement pour l’économie marocaine. Pour sa part, Tarik Senhaji, directeur général de la Bourse de Casablanca, a précisé que cette collaboration envisagée entre la Bourse et le secteur automobile est perçue comme bénéfique pour les deux parties, consolidant ainsi la position de Casablanca comme un hub financier structurant pour le Maroc sur la scène mondiale.

D’un point de vue professionnel, Pierre Fleuriot, membre du conseil d’administration de Renault Group et membre du conseil d’administration de la Bourse, a loué les performances de la Bourse, la qualifiant d’outil financier efficace offrant des solutions complètes de financement pour le secteur automobile, ainsi que la cotation en Bourse qui facilite la levée de capitaux et assure une transparence nécessaire pour financer de tels investissements. Il est à rappeler que cette rencontre a été organisée conjointement par le ministère de l’industrie et du commerce, la Bourse de Casablanca et la Fédération automobile de la CGEM. Elle a pour finalité de mettre en exergue le développement du secteur automobile au Maroc et les méthodes de financement des entreprises du secteur avec leur cotation en Bourse.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...