Formation professionnelle : Le privé mise 500 millions de dirhams

Formation professionnelle : Le privé mise 500 millions de dirhams

Pour l’accompagnement de la mise en œuvre de la Feuille de route royale

Jackpot pour le secteur de la formation professionnelle. La Confédération générale des entreprises du Maroc vient de faire une grande annonce dans ce sens. Ainsi, le secteur privé contribue à hauteur de 500 millions de dirhams pour accompagner la mise en œuvre de la Feuille de route royale relative à la formation professionnelle. «Consciente que la compétitivité des entreprises est intimement liée à l’adéquation formation-emploi et au développement du capital humain, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a donné son accord pour réaffecter 500 millions de dirhams issus des recettes de la Taxe de formation professionnelle (TFP) afin d’accompagner la réalisation de la Feuille de route royale inhérente à la formation professionnelle», apprend-on auprès du patronat. «À travers cette enveloppe, le secteur privé contribuera à la mise en place des Cités des métiers et des compétences, une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle (EFP) dont seront dotées toutes les régions du Maroc, tel qu’annoncé, en avril 2019, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI», ajoute la même source.

C’est une grande contribution alors que le pays semble miser sur le secteur de la formation professionnelle pour les prochaines décennies. Le Royaume avait ainsi inauguré un grand chantier pour repositionner le secteur au cœur des priorités. Concrètement, la Feuille de route relative au développement de la formation professionnelle prévoit la création d’une nouvelle génération de Centres de formation et la modernisation des méthodes pédagogiques, outre l’amélioration de l’employabilité des jeunes à travers des formations qualifiantes de courte durée.

Dans ce cadre, les «Cités des métiers et des compétences», appelées à devenir des structures multisectorielles et multifonctionnelles dans chaque région du Royaume constituent la pierre angulaire de cette Feuille de route qui préconise des méthodes pédagogiques privilégiant la maîtrise des langues, l’approche par compétences et accordant la priorité à l’implication des professionnels, notamment en favorisant la formation en milieu professionnel à travers l’alternance et l’apprentissage. Il est certain que l’annonce de cette nouvelle contribution permettra d’assurer le financement des projets prévus dans le cadre de la Feuille de route royale.
La construction des «Cités des métiers et des compétences» a déjà démarré
dans plusieurs régions et le démarrage effectif de ces structures est prévu dans les prochains mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *