Il visera 18 entités de la région de Laâyoune : Injaz Al Maghrib lance une formation au profit des coopératives

Il visera 18 entités de la région de Laâyoune : Injaz Al Maghrib lance une formation  au profit des coopératives

Injaz Al Maghrib lance un programme de formation et d’accompagnement de coopératives cibles dans les provinces de Laâyoune, Tarfaya et Boujdour permettant le renforcement de leurs capacités et le développement de leurs activités.

Dans les détails, l’Economie sociale et solidaire (ESS) représente un secteur à fort potentiel qui, par son développement, permettra de contribuer à lutter efficacement contre la pauvreté et la vulnérabilité, à créer des opportunités d’emplois et à organiser le secteur informel.
En 2019, l’association Injaz Al Maghrib, association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, a mené une étude de diagnostic des organismes de l’Economie sociale et solidaire ESS pour relever les principales contraintes du secteur et pour pouvoir y remédier à travers la formation et un accompagnement adapté aux besoins de chaque structure.

La faiblesse structurelle constatée des activités entraîne des difficultés à se pérenniser et à s’institutionnaliser ainsi qu’à jouer le rôle de véritable acteur économique à travers la création d’emplois et de richesses. Afin de contribuer au développement du secteur ESS, Injaz Al Maghrib souhaite, dans le cadre de son partenariat avec une grande entreprise, mettre en œuvre un programme adapté à 18 coopératives cibles dans les provinces de Laâyoune, Tarfaya (Akfennir/Tah) et Boujdour permettant le renforcement de leurs capacités et le développement de leurs activités. Pour se faire, celle-ci a lancé récemment un appel à consultation pour le développement et la mise en œuvre d’un programme de formation et d’accompagnement de coopératives cibles et qui se déroulera en deux phases : la première portera sur l’établissement d’un diagnostic pour identifier les besoins techniques, financiers, juridiques des coopératives cibles pour la mise à niveau et la pérennité de l’activité, en concertation avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Et la seconde portera sur la proposition d’un accompagnement adéquat comprenant un plan de formation et un guide de formation adapté aux besoins identifiés pour assurer un accompagnement et un suivi adaptés aux besoins des coopératives cibles.
Ainsi, il sera procédé à la mise en place en coordination avec chaque coopérative cible d’un plan d’action portant sur ses besoins en formation et en accompagnement et présentant l’ensemble des activités à réaliser, les responsables d’exécution, les échéances, les indicateurs de suivi et de performance, les parties prenantes potentielles des programmes.

Chaque coopérative sera accompagnée pour mettre en place les procédures organisationnelles et de gestion nécessaires à l’amélioration de sa productivité, de sa communication et de son rendement. L’accompagnement sera réalisé sous forme d’ateliers pratiques mensuels, sur une période de 6 mois, suite aux formations déployées. Un suivi bimensuel sera assuré à distance pour appuyer et accompagner la réalisation du plan d’action.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *