Lahcen Haddad mise sur l’image du «Maroc pluriel»

Lahcen Haddad mise sur l’image  du «Maroc pluriel»

Le ministre du tourisme, Lahcen Haddad, a souligné, samedi à Rabat, l’importance de miser sur l’image du «Maroc pluriel» pour promouvoir le tourisme national qui s’impose comme un modèle sur la scène touristique régionale.

«L’idée que le Maroc est une destination exotique est révolue. Il faut aller vers le Maroc pluriel», a affirmé M. Haddad, qui modérait les débats de ce panel organisé sous le thème «le tourisme est un moteur essentiel du développement économique et de l’intégration régionale», tenu en marge des travaux du 25è Forum de Crans Montana.

Pour promouvoir le secteur touristique, chaque pays est tenu de «comprendre les transformations qui s’opèrent au niveau de l’industrie touristique» et de les adapter aux différents besoins des touristes et des opérateurs, a estimé le ministre.

Il s’agit également de s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles générations, a indiqué M. Haddad, selon lequel le comportement du consommateur changera complétement dans l’avenir. «On aura 1,6 milliard de personnes qui voyageront en l’an 2020», a-t-il encore fait savoir.

Ayant souligné la nécessité de renforcer l’intégration régionale touristique, le ministre a affirmé qu’«une intégration régionale par le biais du tourisme permettrait non seulement aux différentes régions et groupements économiques de mutualiser leurs potentialités touristiques respectives, mais également de s’enrichir des expériences et du savoir-faire des uns et des autres en la matière».

Evoquant les efforts du Royaume pour promouvoir ce genre d’intégration, M. Haddad a souligné que le Maroc est «un modèle sur la scène touristique régionale».

En effet, s’est-il félicité, le Maroc est «souvent sollicité par les partenaires régionaux pour partager son savoir- faire et son expérience touristique».

Pour rappel, la séance d’ouverture a été marquée par un message royal, dont lecture a été donnée par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *