Accueil Economie L’usine «MySOL CES» opérationnelle dans quelques mois
EconomieUne

L’usine «MySOL CES» opérationnelle dans quelques mois

Une convention de partenariat scientifique et technologique a été signée entre l’entreprise GI3 et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès. (DR)

Première unité à produire les chauffe-eaux solaires «Made in Morocco»

Energie solaire.»
Une première au Maroc, le parc industriel d’Aïn Jouhra à Tifelt se dote de la première usine marocaine spécialisée dans la production de chauffe-eaux solaires portée par des ingénieurs et chercheurs marocains.

Le coup d’envoi des travaux de construction de l’usine « MySOL CES » a été officiellement lancé lundi au Parc industriel d’Aïn Jouhra à Tiflet. La cérémonie de lancement a été marquée par la présence de Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce. Lors de son intervention, le ministre s’est félicité de ce projet industriel pilote.

Ryad Mezzour a dans ce sens souligné l’importance de cette usine dans le développement d’une filière solaire 100% marocaine, portée par des ingénieurs et chercheurs marocains. «Ce projet, qui s’aligne parfaitement avec les orientations du Royaume en matière d’efficacité énergétique, permettra l’émergence de nouvelles filières industrielles vertes compétitives et à forte valeur ajoutée et contribuera à la souveraineté industrielle et énergétique du Royaume ». Et d’ajouter que « c’est un Maroc qui est en train de se développer avec son propre capital et sa propre innovation».

Le ministre a saisi l’occasion pour appeler les entreprises à explorer le gisement d’opportunités qu’offre ce secteur afin d’identifier et de développer de nouveaux segments porteurs. Pour sa part Badr Ikken, président exécutif de l’entreprise GI3, a remercié toutes les parties prenantes, notamment les partenaires, le ministère de l’industrie et du commerce, le ministère de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, ainsi que la wilaya de Rabat-Salé-Kénitra et les autorités locales, qui, grâce à la vision de Sa Majesté le Roi, accompagnent fortement les investissements dans les secteurs prioritaires.

Initiée par l’entreprise GI3, cette usine pionnière permettra la production de 40.000 unités de chauffe-eaux solaires par an «Made in Morocco», développées et conçues par des chercheurs et des experts marocains.
La première phase du projet porte en effet sur un investissement de 60 millions de dirhams. Elle sera opérationnelle avant le deuxième semestre 2023 permettant la création de 880 emplois. Il est à noter qu’une convention de partenariat scientifique et technologique a été signée entre l’entreprise GI3 et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès.

Le but étant d’accompagner le développement des process, d’assurer une innovation continue des chauffe-eaux solaires et de garantir une meilleure qualité et compétitivité sur le long terme.«

La cérémonie de lancement a été marquée par la présence de Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce, et un large parterre d’opérateurs économiques et industriels. (D.R)

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Adoption de lois, les parlementaires mettent le turbo

La session parlementaire d’automne sera bientôt clôturée Parlement.» C’est une course contre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie