Plantation de 500 Ha en oliviers à Kénitra

En présence du wali de la région Gharb-Chrarda-Bni Hssen, gouverneur de la province de Kénitra, Abdellah Maslout, le secrétaire d’Etat chargé du Développement rural, Mohamed Mohattane, a procédé, lundi dans la commune rurale de Arbaoua (province de Kénitra), au lancement de l’opération de plantation de 500 ha en oliviers qui s’inscrit dans le cadre du programme d’extension de l’olivette de la région pour la période 2004-2009, qui concernera 2.500 ha, à raison de 500 ha par an, pour une enveloppe de 2,5 millions de dirhams destinée à l’acquisition des plants. Mis en place par l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukous (ORMVAL), ce projet, qui en est à sa deuxième phase, est le fruit d’un partenariat entre l’ORMVAL (500.000 DH), la wilaya (300.000 DH), les agriculteurs bénéficiaires (700.000 DH) et les communes rurales de Arbaoua (500.000 DH) et de Oued El Makhazine (500.000 DH ).
A cette occasion, MM. Mohattane et Maslout se sont enquis du programme d’accompagnement de ce projet, qui concerne notamment l’amélioration des infrastructures et des équipements socio-culturels ainsi que le développement des activités agricoles et forestières, du tourisme rural et de l’artisanat.
Cette unité est un don octroyé à la Coopérative oléicole de Oued El Makhazine par le Conseil oléicole international dans le cadre du programme-pilote visant la sensibilisation des producteurs quant à l’intérêt d’amélioration de la qualité d’huile d’olive à travers l’introduction d’unités modernes. Au cours des trois dernières années, le projet de développement oléicole a porté sur la plantation de 673 ha et la distribution de 69.500 plants d’olivier, ce qui a permis la création de 18.300 journées de travail dans les deux communes concernées.
L’oliveraie dans la province de Kénitra couvre une superficie de 3.470 ha avec une production annuelle moyenne de l’ordre de 5200 tonnes d’olives. Cette superficie est répartie entre les communes de Oued El Makhazine (2.590 ha), de Aarbaoua (730 ha), de Lalla Mimouna (77 ha) et de Sidi Boubker El Haj (73 ha).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *