EconomieRégionsUne

Pour faire face à la saisonnalité : Assilah mise sur le marché touristique espagnol 

© D.R

Assilah a eu l’habitude d’attirer dans le passé, plus précisément dans les années 70 et début 80, des touristes espagnols presque toute l’année.

Dynamique : Grâce à de nombreux atouts naturels et historiques mais aussi à ses spécialités gastronomiques locales ou espagnoles très sollicitées par les voisins ibères, Assilah prend le pas sur d’autres destinations de choix pour attirer ce genre de clientèle.

Malgré le temps pluvieux, Assilah a pu attirer, ces derniers jours, des dizaines de visiteurs espagnols, dont la majorité est venue de l’Andalousie au sud de l’Espagne. Un accueil particulier et chaleureux leur a été réservé par les commerçants, en particulier ceux dépendant étroitement du tourisme, à l’ancienne médina, qui est généralement considérée parmi les zones les plus désertées en cette période hivernale. Ces jeunes commerçants ont eu recours aux réseaux sociaux pour publier des vidéos de quelques minutes, témoignant de cet accueil des touristes espagnols au rythme de Gnaoua ou en leur servant du thé dans une ruelle typique, au pied des remparts portugais (construits au 15ème siècle). «Vu cette proximité géographique avec l’Espagne et son aspect touristique spécifique, Assilah a eu l’habitude d’attirer dans le passé, plus précisément dans les années 70 et début 80, des touristes espagnols presque toute l’année. La prise en compte par les jeunes de l’importance du marché espagnol les a amenés à utiliser les réseaux sociaux pour le marketing et la communication sur la destination auprès de cette clientèle. Ils ont ainsi facilité l’accès par plus d’informations sur les traditions d’hospitalité et d’accueil de nos visiteurs», selon un professionnel de l’immobilier touristique et acteur associatif à Assilah.

Espoir d’une dynamique durant la semana santa

L’arrivée de ces dizaines de visiteurs espagnols en pleine saison hivernale à Assilah laisse présager, au grand bonheur des professionnels et des représentants des commerces dépendants du tourisme, une vraie dynamique pendant la prochaine semana santa (semaine sainte). D’ailleurs et à l’instar des principales destinations touristiques au Nord, telles que Tanger et Chefchaouen, la ville blanche a connu au cours de la précédente semaine sainte une hausse du nombre des touristes en provenance d’Espagne, jamais atteinte depuis la crise de la Covid-19. Alors que les vacances de la semana santa 2023 ont eu lieu en plein mois du Ramadan, la plupart des établissements hôteliers de la ville ont réussi au cours de cette semaine saine à enregistrer en moyenne plus de la moitié de leurs capacités d’accueil, tandis que des résidences et des appartements-hôtels ont affiché complet. Les hôteliers espèrent faire autant, voire plus lors de la semana santa 2024.

Une offre à la hauteur des attentes des Espagnols

Assilah ambitionne d’enrichir et de diversifier son offre pour être à la hauteur des touristes espagnols. D’autant plus que la ville prend le pas sur d’autres destinations grâce à de nombreux atouts naturels et historiques (plages, monuments intramuros tels que la tour Kamra, le palais Raïssouni, des anciennes zaouïas et mosquées, le borj Krikia,…), mais également par des spécialités gastronomiques locales ou espagnols très sollicitées par cette clientèle. Fondés il y a des décennies par des Espagnoles, comme Garcia et Pepe, des restaurants de poisson à Assilah, qui jouissent d’une renommée internationale, affichent toujours complet durant la semana santa et les autres vacances scolaires et des fêtes en Espagne. La ville blanche cherche également à combler son déficit d’animation et d’établissements d’hébergement touristique sur son territoire urbain. Puisqu’elle ne dispose que de deux hôtels de trois étoiles, un de deux étoiles et un seul une étoile ainsi que cinq maisons d’hôtes et quatre résidences hôtelières. Ainsi et selon le dernier bulletin du CRI de Tanger, Assilah se dotera d’un nouvel hôtel de quatre étoiles pour un investissement global de 106 millions de dirhams. Sur une superficie globale de 2.949 m², le futur établissement hôtelier permettra d’enrichir la capacité hôtelière de la ville de quelque 104 chambres.

Articles similaires

CouvertureEconomieUne

Le Maroc se lance dans la production d’avions-cargos

Des géants américains de l’aéronautique annoncent un accord pour l’installation d’une zone...

EditorialUne

Statistique évolutive

L’élaboration des politiques publiques ainsi que la prise de décision, aussi bien...

ActualitéUne

Aïd Al-Adha : M. Sadiki tient une réunion avec les professionnels de la filière des viandes rouges

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et...

ActualitéUne

M. Laftit s’entretient avec son homologue belge des moyens de renforcer la coopération bilatérale

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a eu, lundi à Rabat, des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus