Recherche et développement : L’INRA communique sur ses nouvelles obtentions végétales au profit des agriculteurs

Recherche et développement : L’INRA communique sur ses nouvelles obtentions végétales au profit des agriculteurs

«Génération Green 2020-2030» est l’appellation que l’Institut national de la recherche agronomique a décidé d’attribuer à la nouvelle stratégie agricole basée sur deux fondements, à savoir: la priorité à l’être humain et la pérennité du développement agricole.

La consolidation des filières agricoles constitue un volet important de la pérennité du développement agricole. A cet égard, l’INRA est sollicité dans son programme de recherche (2020-2030) de développer entre 30 et 50 nouvelles variétés (toutes filières confondues) avec une augmentation du rendement d’au moins 50%. Ces objectifs visent à renforcer la compétitivité des filières, l’adaptation au changement climatique et la gestion durable des ressources naturelles. La création variétale, en tant que vecteur novateur, constitue l’un des leviers importants pour accompagner la nouvelle stratégie agricole Génération Green et contribuer à la réalisation de ses objectifs.

En effet, la variété constitue un facteur clé pour l’amélioration et la pérennisation de la production, à travers l’amélioration de la productivité et de la qualité et des résistances aux stress biotiques et abiotiques.
C’est dans ce contexte que l’INRA a adopté une approche de transfert basée sur les «Plates-formes de démonstration de ses nouvelles obtentions» pour la promotion et la communication sur ses nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux. Ces plates-formes sont installées dans cinq domaines expérimentaux de l’INRA représentant les principaux bassins de production: Saïs (Douyet), Zaër (Marchouch), Tadla (Afourer), Chaouia (Sidi El Ayedi) et Haouz (Tassaout) ainsi que chez un agriculteur de la région de Sidi Slimane (Gharb).

L’objectif de ces plates-formes étant de montrer le progrès génétique réalisé à travers ces nouvelles obtentions, avec un accent mis sur leurs atouts majeurs et leurs interactions avec l’environnement. «À travers ces plates-formes de démonstration, destinées à nos agriculteurs et à l’ensemble de nos partenaires institutionnels et professionnels et aux médias, nous visons montrer le progrès génétique de ces nouvelles obtentions et permettre aux différentes parties prenantes de s’enquérir sur leurs qualités agronomiques, physiologiques et technologiques, afin d’augmenter le taux de leur utilisation et appropriation par les agriculteurs, les producteurs et les sociétés semencières.

A titre d’exemple nous citons la nouvelle variété blé tendre «Malika» qui a pu enregistrer un rendement grain de 60 qx/ha, soit un gain en rendement de 20% par rapport à la variété ancienne «Arrehane» (50qx/ha). De même la variété d’orge «Chifaa» inscrite en 2016 constitue la première variété d’orge à grain nu dans tout le continent africain ayant une teneur en beta glucane de 8% (fibres solubles réduisant le cholestérol, le diabète et les crises cardiaques)» rappelle fièrement l’INRA.
Ces journées de démonstration seront organisées tout au long des mois d’avril et de mai 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *