EconomieUne

Sécurisation de l’eau d’irrigation de la plaine de la Moulouya : Sadiki préside une rencontre de sensibilisation à Nador

© D.R

L’agriculture irriguée dans le périmètre de la Moulouya, principal pourvoyeur de richesses et d’emplois de la région, connaît des déficits structurels en eau.

Résilience : Cette rencontre consiste à informer et à sensibiliser les agriculteurs et les organisations professionnelles sur les enjeux et l’intérêt de ce projet qui permet de renforcer la résilience de l’agriculture dans la région et la préservation des sols et des ressources hydriques.

La sécurisation de l’eau d’irrigation de la plaine de la Moulouya a été au cœur d’une rencontre de communication et de sensibilisation présidée lundi à Nador par Mohammed Sadiki, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. L’objectif étant de présenter les projets structurants de sécurisation des ressources en eau d’irrigation pour la Moulouya et le projet de dessalement de l’eau de mer de Nador. Cette rencontre consiste à informer et à sensibiliser les agriculteurs et les organisations professionnelles sur les enjeux et l’intérêt de ce projet qui permet de renforcer la résilience de l’agriculture dans la région et la préservation des sols et des ressources hydriques.

« Ce projet de partenariat public-privé s’inscrit dans le cadre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027, développé conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté pour gérer la problématique de la raréfaction des ressources hydriques », apprend-on dans ce sens. Et de préciser que « ce projet vise la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de la région, la pérennisation des investissements et le renforcement des ressources en eau pour l’irrigation du périmètre de la Moulouya. Il permettra l’irrigation des cultures à haute valeur ajoutée et offrira des perspectives prometteuses pour une agriculture irriguée plus productive, compétitive et durable dans la région ». Il est à souligner que la capacité à terme de la future station de dessalement de l’Oriental est de 250 Mm3/an dont 140 Mm3 destinés à l’eau potable et 110 Mm3 à l’irrigation de près de 30.000 hectares, aussi bien dans les périmètres irrigués existants que pour le développement des zones d’extension des superficies irriguées dans la zone.

A noter que l’agriculture irriguée dans le périmètre de la Moulouya, principal pourvoyeur de richesses et d’emplois de la région, connaît des déficits structurels en eau, sous l’effet conjugué des changements climatiques et la compétition sur l’eau entre l’agriculture et les grandes villes de la région, menaçant la durabilité de l’agriculture irriguée dans ce périmètre. Pour rappel, les pouvoirs publics ont mis en place des solutions structurantes visant à renforcer et à diversifier l’offre hydrique et à rationaliser les usages de l’eau. La finalité étant de faire face à la raréfaction des ressources en eau conventionnelles de la région et pour préserver les acquis de l’agriculture irriguée dans le périmètre de la basse Moulouya.

Parmi les actions engagées on cite la surélévation du barrage Mohammed V pour une meilleure régularisation des ressources en eau de surface, le dessalement de l’eau de mer pour renforcer et diversifier l’offre hydrique, la déconnexion et la modernisation des systèmes d’adduction de l’eau potable des canaux d’irrigation pour réduire les pertes en eau, la modernisation des réseaux d’irrigation et la reconversion massive à l’irrigation localisée pour faire des économies d’eau et améliorer la productivité agricole.

Articles similaires

ActualitéCouvertureUne

Contentieux étatiques : Rabat-Salé-Kenitra et Casablanca-Settat arrivent en tête

Justice. L’année 2022 a enregistré une augmentation importante du nombre des affaires...

ActualitéUne

Aïd Al Adha: Agadir déploie son dispositif de propreté

Depuis le premier jour de l’Aïd, les acteurs du secteur de la...

ActualitéUne

Le Maroc préside à Genève la 56e session du Conseil des Droits de l’Homme

Le président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH),...

ActualitéUne

Opération « Marhaba 2024 » : Grande-Marlaska salue « l’excellente coordination » entre le Maroc et l’Espagne

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a souligné, lundi, « l’excellente coordination »...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux