EconomieUne

World Future Health Africa 2024 : La Health Tech devra révolutionner le secteur de la santé en Afrique

© D.R

Le digital a un rôle central à jouer pour révolutionner le secteur de la santé en Afrique. Dans ce sens, le World Future Health Africa 2024, qui se déroule dans le cadre du Gitex Africa Morocco qui se tient du 29 au 31 mai 2024 à Marrakech, vise à mettre en avant le rôle transformateur de la technologie dans l’amélioration des opportunités de soins de santé en Afrique.

Il est temps pour l’Afrique de franchir le cap technologique dans le secteur de la santé. C’est en tout cas l’ambition portée par le World Future Health Africa 2024 qui se tient dans le cadre du Gitex Africa Morocco. Cet événement, soutenu par le ministère de la santé et de la protection sociale, le ministère de la transition numérique et de la réforme de l’administration, ainsi que l’Agence de développement du digital (ADD), a pour objectif de braquer les projecteurs sur la place de la technologie pour développer les meilleurs soins en Afrique. D’ailleurs, «Le rôle transformateur de la technologie pour surmonter les défis de la santé en Afrique» est la thématique principale d’un forum initié par le Maroc. Il s’agit d’insuffler un nouvel élan et stimuler les investissements dans le secteur de la santé numérique dans le continent. Il faut dire que le marché, qui est estimé à 6,3 milliards de dollars américains, devra connaitre une croissance annuelle de 11 % au cours des cinq prochaines années. L’objectif du World Future Health Africa 2024, présenté par Gitex Health Tech 5.0, selon les organisateurs, est d’accélérer les collaborations entre les secteurs public et privé dans l’objectif de renforcer les soins de santé et de les rendre accessibles et abordables pour les 1,5 milliard de personnes du continent. Il s’agit aussi de stimuler les avancées médicales et les investissements dans un marché de la santé numérique amené à atteindre les 9,5 milliards de dollars américains à l’horizon 2028.

Accès aux soins : Une priorité pour le Maroc

Pour Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration : «Grâce aux Haute directives royales qui placent la protection sociale comme une priorité nationale, nous considérons la numérisation de la santé comme un composant essentiel de notre feuille de route nationale ». Et de poursuivre: « Le lancement de World Future Health Africa aux côtés de Gitex Africa Maroc représente une merveilleuse opportunité pour mettre en lumière l’intersection de la créativité technologique avec les priorités gouvernementales, d’accélérer les partenariats sur le continent africain, de stimuler l’innovation et de rationaliser les synergies entre le secteur public et privé». De son coté, Sidi Mohammed Drissi Melyani, directeur général de l’ADD, a souligné: «Le lancement de World Future Health Africa lors de la 2ème édition de Gitex Africa Morocco est une initiative stratégique qui amplifie l’impact des deux événements. Nous avons une opportunité unique de présenter les innovations en santé numérique non seulement pour le Maroc, mais pour l’ensemble du continent africain. En connectant les leaders de la santé au World Future Health Africa avec l’écosystème technologique à Gitex Africa Morocco, nous pouvons initier des collaborations et accélérer la transformation numérique des soins de santé dans la région. Cette co-localisation donne aux acteurs de la santé numérique de notre continent la possibilité de résoudre non seulement les défis existants, mais aussi de façonner l’avenir de la prestation de soins de santé, garantissant une Afrique plus saine et plus prospère pour tous».

Une rencontre qui tombe à point nommé

Instaurer une véritable révolution technologique qui soit davantage centrée sur les produits et services technologiques pour les communautés, les travailleurs de la santé, les leaders de la santé publique et les régulateurs fait partie des principaux objectifs de cette rencontre internationale. Ce rendez-vous technologique coïncide parfaitement avec les initiatives d’investissement du Maroc pour améliorer la santé en Afrique, avec notamment un investissement de 3 milliards de dollars américains déployé en 2024 afin de digitaliser le secteur de la santé marocain, comme le rappellent les organisateurs de cette conférence.

C’est le titre de la boite

Donner un coup de pouce à l’innovation en santé-tech

Nouvelle vague. Africa CDC, Africa Healthcare Federation et PATH (Program for Appropriate Technology in Health), partenaires du World Future Health Africa 2024, espèrent promouvoir une nouvelle vague de solutions numériques répondant aux défis les plus pressants des soins de santé du continent.

Dans ce sens, des décideurs de premier plan de groupes hospitaliers majeurs, notamment Mayo Clinic, Mediclinic Group, Aster DM Healthcare, ainsi que des représentants des ministères et agences de santé africains, chercheront lors de cet évènement à amplifier les opportunités d’investissement collaboratif.

Khalid Ait Taleb : « le Maroc a franchi une étape importante dans la numérisation des soins de santé »

Projet.

Pour Khalid Aït Taleb, ministre de la santé et de la protection sociale, « Le Maroc, sous la direction éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a franchi une étape importante en matière de numérisation des soins de santé, laquelle constitue un pilier fondamental en matière de refonte du Système national de santé organisée dans le sillage du Projet royal de protection sociale.

L’approche adoptée est centrée sur le patient, avec le développement d’une médecine personnalisée et sécurisée, articulée sur la réduction drastique des inégalités sociales et spatiales en matière d’accès aux soins ».

Et d’ajouter : « Dans ce contexte, nous considérons que le lancement de World Future Health Africa, événement organisé en marge de la deuxième édition de Gitex Africa Maroc, représente une opportunité majeure pour explorer des projets de partenariat public-privé structurants entre les acteurs africains, afin d’accélérer la transformation numérique du secteur de la santé en Afrique pour le rendre plus robuste, résilient et efficace ».

Articles similaires

SociétéUne

Aïd Al Adha: Grâce Royale au profit de 1484 personnes

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a bien voulu...

ActualitéUne

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplira lundi la prière de l’Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, accomplira...

ActualitéUne

Opération « Marhaba 2024 »: Arrivée du premier navire au port d’Al Hoceima

Le premier navire transportant environ 220 Marocains résidant à l’étranger (MRE) et...

ActualitéUne

L’ONEE appelle à rationaliser la consommation de l’eau potable

L’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) – Branche Eau-...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux