Edito : Tueurs à gages

Edito : Tueurs  à gages

Face à un Maroc qui rayonne et qui construit en Afrique, le gang d’Alger et Tindouf n’a trouvé d’autres moyens de compétition que ceux des gangsters, c’est-à-dire les armes et le crime.

Enquête sur le terrain, photos satellite, renseignement, tous les éléments rassemblés à ce jour semblent indiquer et établir clairement l’implication directe de l’Algérie et des bandes terroristes du Polisario dans l’attaque des camionneurs marocains au Mali. Donc au vu et au su du monde entier, les responsables algériens et leurs hordes de tueurs à gages de Tindouf font visiblement dans le crime transfrontalier et la barbouzerie.
Et au passage, ils confirment ce que le Maroc a toujours dit quant à la nature dangereuse des activités auxquelles se livrent les éléments du Polisario avec la bénédiction des caporaux d’Alger, des moyens logistiques financés et fournis par l’État algérien et à partir de leurs bases arrière en territoire algérien. Il faut dire que ce dernier est devenu depuis longtemps une plaque tournante de la région pour le trafic d’armes, blanchiment d’argent, terrorisme, brigandage, mercenariat et du banditisme international.

La communauté internationale est maintenant clairement avertie, pour une énième fois, et devra prendre position et surtout les mesures qui s’imposent habituellement face aux agissements d’Etats mafieux comme c’est le cas aujourd’hui avec l’Algérie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *