970x250

Le Maroc accueille la 7ème Conférence internationale de l’Unesco

Le Maroc accueille la 7ème Conférence internationale de l’Unesco

Apprentissage et éducation des adultes (Grale)

Des participants du monde entier se réuniront du 15 au 17 juin prochains pour la septième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (Confintea VII) à Marrakech. Depuis 2009, les experts de l’Unesco suivent l’évolution de l’apprentissage des adultes dans le monde. Quatre rapports ont été publiés. Les détails.

Le Rapport mondial sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (Grale) donne l’état des lieux de l’apprentissage et de l’éducation des adultes (AEA) dans le monde.
Une manière en somme de vérifier si les États membres de l’Unesco respectent leurs engagements internationaux, en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes. Les rapports basés sur des données d’enquête, des analyses de politiques et des études de cas proposent des recommandations solides et des exemples de bonnes pratiques.

C’est dans cette optique que Grale 5 actualisera la situation de l’apprentissage et de l’éducation des adultes dans les États membres de l’Unesco. Puisant dans les données d’enquête, les analyses politiques et les études de cas, les experts fourniront à l’issue du rapport mondial 2022 (Grale 5) une évaluation de l’éducation à la citoyenneté, y compris l’éducation à la citoyenneté mondiale. Les nouvelles recommandations devront renforcer les développements de l’apprentissage et de l’éducation des adultes. La promotion de la citoyenneté active et mondiale étant au cœur des priorités.

Et c’est au Maroc que la 7ème conférence internationale sur l’éducation des adultes Grale 5 se tiendra (Confintea VII). Du 15 au 17 juin prochains, des participants du monde entier se réuniront, en effet, à Marrakech pour faire le point sur les réalisations en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes.
C’est un fait : la pandémie de Covid-19 a montré l’importance de l’éducation des adultes. Les mutations dans ce cas exceptionnel ont démontré que l’apprentissage ne peut se terminer à la fin de l’enseignement obligatoire ou supérieur. Il s’inscrit tout au long de la vie pour tous. «Ce n’est que si chacun d’entre nous a la possibilité de s’adapter aux nouveaux développements et d’acquérir les connaissances nécessaires pour agir conjointement afin de résoudre les défis mondiaux que nous pourrons créer des sociétés plus équitables, plus justes et plus durables», expliquent les organisateurs.

Les enjeux sont clairs. Car l’apprentissage représente un instrument essentiel pour œuvrer à la réalisation de tous les ODD. Les défis actuels et futurs en matière de compétences et de développement personnel pour une cohésion sociale ne pourront être relevés que de cette manière. Les derniers chiffres du rapport démontrent que «moins de 5% des adultes âgés de 15 ans et plus participent à des programmes d’éducation et d’apprentissage».

À mi-chemin du deadline 2030 pour le développement durable, il est clair que l’ODD 4 qui fait référence à la demande avec ses 17 Objectifs de développement durable (ODD), dont l’ODD 4, qui demande spécifiquement des possibilités d’apprentissage pour les adultes, il est clair que nous devons redoubler d’efforts !
En 2019, Grale 4 a permis d’estimer dans quelle mesure les États membres de l’Unesco mettent en pratique leurs engagements en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes (AEA) et s’appuie, pour ce faire, sur les données transmises par 159 pays.

L’appel à un changement d’approche majeur de l’AEA a représenté la première résultante de ce rapport mondial. La nécessité d’avoir des investissements suffisants pour avoir accès à l’apprentissage et l’éducation des adultes fut également soulignée dans ce travail. Ce n’est que de cette manière que la contribution de l’AEA au Programme de développement durable, à l’horizon 2030, sera pleinement réalisée. Les auteurs du rapport mondial sont tous unanimes à estimer que «les progrès dans la participation à l’apprentissage et à l’éducation des adultes sont généralement insuffisants».

Les données montrent aussi des inégalités persistantes et profondes dans la participation. Elles révèlent que les groupes cibles clés, tels que les adultes en situation de handicap, les seniors, les groupes minoritaires et les adultes vivant dans les pays affectés par un conflit, demeurent hors d’atteinte des programmes. Bref, les experts préconisent la nécessité d’accroître les investissements nationaux dans l’apprentissage et l’éducation des adultes, de réduire les coûts de participation, de sensibiliser à ses avantages et d’améliorer la collecte et le suivi des données, en particulier pour les groupes défavorisés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.