C’est parti pour la session du printemps : L’activité parlementaire démarre ce lundi avec une séance mensuelle de questionnement sur la politique générale

C’est parti pour la session du printemps : L’activité parlementaire démarre ce lundi avec une séance mensuelle de questionnement sur la politique générale

Les parlementaires en sont conscients. La session parlementaire du printemps de cette année 2020 sera particulière.

Et pour cause. Les représentants et les conseillers parlementaires inaugurent cette session en plein état d’urgence sanitaire en raison de la pandémie du coronavirus qui sévit depuis plusieurs semaines. A l’instar des autres activités et domaines, le travail parlementaire a été adapté à cette situation exceptionnelle.

Il était dès lors hors de question de reporter et geler le Parlement. Dans ce sens, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a souligné dans un discours marquant l’ouverture de la session parlementaire le rôle que peut assurer cette institution, dans le cadre de ses attributions, dans les efforts engagés au Maroc pour lutter contre le Covid-19 et ses différentes répercussions. La même source a insisté sur la nécessité d’adapter les travaux de la Chambre au contexte actuel, aussi bien au niveau de l’organisation qu’au niveau de l’objet, tout en veillant au respect strict des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur. Concrètement et en plus de l’accompagnement et le soutien des mesures publiques à engager pour la lutte contre le Covid-19 et ses répercussions, la Chambre sera appelée à mettre en œuvre son programme de contrôle, de législation et d’examen des projets et propositions de loi qui lui sont soumis, notamment en lien avec le contexte actuel.

Il a noté qu’en dépit du contexte difficile, les institutions marocaines ne manquent pas de remplir leurs rôles et d’exercer leurs compétences, évoquant dans ce sens l’adoption rapide par la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le 23 mars, du projet de décret-loi 2.20.292 sur les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration, pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19.

Il faut dire que les parlementaires comptent démarrer leur session du printemps sur les chapeaux de roue. Dans ce sens, la Chambre des représentants tiendra, ce lundi, une séance consacrée aux questions adressées au chef de gouvernement concernant la politique générale. Cette séance, prévue à partie de 15h00, sera axée sur les répercussions sanitaires, économiques et sociales de la propagation du coronavirus et les mesures engagées pour faire face à cette pandémie. Pour rappel, la séance se tient conformément aux dispositions de l’article 100 de la Constitution. Cette dernière stipule également dans son article que «le Parlement siège pendant deux sessions par an. SM le Roi préside l’ouverture de la première session qui commence le deuxième vendredi d’octobre. La seconde session s’ouvre le deuxième vendredi d’avril. Lorsque le Parlement a siégé quatre mois au moins, au cours de chaque session, la clôture peut être prononcée par décret».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *