L’année 2020 : Sahara marocain, terre de diplomatie

L’année 2020 : Sahara marocain, terre de diplomatie

Plusieurs pays arabes et africains y sont désormais représentés par des consulats

L’année 2020 a connu une accélération de l’inauguration de plusieurs représentations diplomatiques. Plusieurs pays frères et amis y sont désormais représentés par des consulats. Si les États-Unis ont choisi la ville de Dakhla pour accueillir leur prochaine représentation consulaire, d’autres pays y avaient déjà jeté leur dévolu tandis que d’autres se sont implantés un peu plus au nord, dans la ville de Laâyoune. Ainsi, le ministre des affaires étrangères, Nasser Bourita, et l’ambassadeur des Émirats Arabes Unis au Maroc, Al Asri Saeed Ahmed Aldhaheri, ont inauguré le 4 novembre le consulat général des Émirats Arabes Unis à Laâyoune.

À cette occasion, le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale, SA Cheikh Abdallah ben Zayed al-Nahyane, a soutenu que «cet acte est révélateur du caractère séculaire et stratégique ayant toujours marqué les liens entre nos deux pays», a souligné le ministre émirati dans une allocution vidéo pré-enregistrée diffusée lors d’une cérémonie tenue à l’issue de l’inauguration du consulat général des EAU à Laâyoune.

Le 14 décembre, M. Bourita et son homologue bahreïni Abdullatif bin Rashid Al Zayani inaugurent un consulat général à Laâyoune. Cette représentation vient porter le nombre de consulats généraux dans les provinces du Sud à 18 ; 10 à Laâyoune et 8 à Dakhla. A l’issue de la cérémonie d’inauguration, les deux ministres ont tenu un point de presse conjoint au cours duquel Nasser Bourita a affirmé que «cette ouverture est un événement important, mais loin d’être surprenant car elle incarne parfaitement la position inébranlable de Bahreïn qui se tient toujours aux côtés du Maroc».


De nombreux pays africains avaient également pris une décision similaire. Depuis le début de l’année, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des consulats de Gambie, de Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée-Bissau et de la République de Guinée Équatoriale, en plus de la République d’Haïti, premier pays non arabe et non africain à ouvrir un consulat au Sahara marocain.

La ville de Laâyoune connaît la présence de plusieurs consulats de pays africains, notamment l’Union des Comores, Gabon, la République Centrafricaine, Sao Tomé-et-Principe, Burundi, la Côte d’Ivoire, l’Eswatini et la Zambie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *