Statistiques : Le Maroc et le Royaume-Uni déterminés à renforcer leur coopération

Statistiques : Le Maroc et le Royaume-Uni déterminés à renforcer leur coopération

Le renforcement de la coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni dans le domaine des statistiques a été au centre d’un entretien, vendredi à Rabat, entre le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, et l’ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Simon Martin.

A cette occasion, les deux parties ont examiné les moyens de consolider la coopération entre les deux pays en matière de production de statistiques au service du développement des deux pays, particulièrement dans le nouveau contexte lié à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 

Dans une déclaration à la MAP, M. Lahlimi a souligné que les entretiens avec M. Martin ont permis de discuter de la coopération tissée entre le Royaume du Maroc et le Royaume-Uni, notamment dans le domaine des statistiques des deux pays.

 

« Nous partageons les mêmes valeurs statistiques qui nous permettent de produire des études de qualité qui touchent à tous les secteurs », s’est-il félicité.

 

Et de poursuivre que le contexte nouveau, celui de la sortie du Royaume-uni de l’Union européenne ouvre sûrement, à travers l’association établie entre les deux pays, de nouvelles perspectives.  Il offre également, a-t-il précisé, la possibilité de développer davantage les rapports déjà existants entre le Haut-Commissariat au Plan (HCP) et la haute autorité des statistiques du Royaume-Uni.

 

« Nous avons beaucoup de similitudes en termes de production des statistiques et nous travaillons sur des aspects qui vont nous rapprocher encore plus », a assuré M. Lahlimi.

 

De son côté, M. Martin s’est dit heureux de voir la coopération dans le domaine des statistiques entre les deux pays se renforcer encore davantage.

 

« Nous avons identifié ensemble les champs de coopération entre le Royaume-Uni et le Maroc en ce qui concerne les statistiques, mais aussi le développement économique et social à travers les données », a relevé l’ambassadeur.

 

Aussi, « nous avons examiné les moyens à même de tirer parti de cette coopération pour le bien et le développement économique et social des deux pays », a-t-il dit.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *