Assurance : Un chiffre d’affaires de 43,1 milliards DH en 2018, en hausse de 6%

Assurance : Un chiffre d’affaires de 43,1 milliards DH en 2018, en hausse de 6%

Le résultat a enregistré une baisse de 20,1% 

Avec un montant de 3,3 milliards DH, les assurances non vie ont contribué pour 81,2% dans le résultat technique net. Le ratio combiné des opérations non vie est passé de 96,1% en 2017 à 102,6%.

L’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) vient de publier son rapport d’activité au titre de l’année 2018. Le secteur des assurances et de réassurance a réalisé en 2018 un volume d’affaires de 43,1 milliardsDH et affiche une croissance de 6%. Cette croissance est tirée davantage par les opérations d’assurance directes (+6,2%) que par les acceptations en réassurance (+0,7%). Dans son rapport, le gendarme de l’assurance signale que les émissions directes des entreprises d’assurance et de réassurance ont atteint 41,2 milliards DH, marquées par une décélération du rythme de croissance des assurances vie et capitalisation (+7,1% contre 18,8%) et un maintien de la croissance en assurances non-vie (+5,6%).

La structure des émissions de prime reste inchangée, avec 44,2% revenant aux assurances vie et capitalisation, suivies de l’assurance «automobile» et des accidents corporels avec respectivement 27,1 et 9,9%. Concernant les primes acceptées en réassurance, celles-ci sont restées quasiment stables à 1,9 milliardDH. Avec 89% de part de marché, les deux réassureurs exclusifs ont vu leurs chiffres d’affaires stagner à 1,7 milliard DH. Quant aux acceptations en réassurance des entreprises d’assurance, elles ont progressé de 13,7% pour atteindre 212,6 millionsDH. Par ailleurs, les charges techniques d’exploitation des assureurs et réassureurs ont augmenté de 9,6% en passant de 8,1 milliardsDH en 2017 à 8,8 milliards DH en 2018, soit 20,5% des primes émises contre 19,8% en 2017. L’ACAPS explique cette croissance par l’augmentation des autres charges d’exploitation (+231,8%), les charges du personnel (+9,3%) et les impôts et taxes (7,9%).

Le résultat technique net a atteint 4,4 milliards DH contre 5,5 milliards en 2017

Le résultat technique net du secteur des assurances, hors réassureurs exclusifs, a enregistré une baisse de 17,3% (4 milliards DH contre 4,9 milliards l’année dernière). En incluant les réassureurs exclusifs, ce résultat a atteint 4,4 milliards DH contre 5,5 milliards en 2017, ce qui représente une diminution de 20,1%. Cette baisse s’explique par l’effet combiné de plusieurs éléments, à savoir la baisse de la marge d’exploitation brute des entreprises d’assurance et de réassurance de 100,5% pour atteindre -7 millions DH contre 1,4 milliard en 2017. Cette régression est liée à la forte baisse qu’a connue la marge d’exploitation des opérations non vie (-71,1%).

Il faut aussi mentionner l’amélioration du solde de réassurance qui est passé de 1,4 milliard DH à 736,9 millions, en faveur des réassureurs. A ceci s’ajoute la diminution du solde financier de 3,1%, en s’établissant à 4,8 milliardsDH contre 4,9 milliards en 2017. Avec un montant de 3,3 milliards DH, les assurances non vie ont contribué pour 81,2% dans le résultat technique net. Le ratio combiné des opérations non vie est passé de 96,1% en 2017 à 102,6%.

A l’origine de cette détérioration, une dérive de la sinistralité de l’assurance «véhicules terrestres à moteur» qui représente 49% des assurances non vie et qui a vu son ratio combiné augmenter de 5 points pour s’établir à 99,7%, des risques techniques (236,0% contre 134,4% en 2017) et de l’incendie et éléments naturels dont le ratio combiné atteint 100,6% contre 72,0% un an auparavant.  Pour sa part, le résultat technique net des assurances non vie s’est contracté de 17,5%, en passant de 4 milliards DH en 2017 à 3,3 milliards. Cette régression s’explique par la dégradation de la marge d’exploitation brute qui a baissé de 1,3 milliard DH à 534,9 millions de DH, en raison de la détérioration de la charge sinistre essentiellement des assurances «véhicules terrestres à moteur», «risques techniques» et «incendie et éléments naturels».

Cela dit, la baisse du résultat technique net a été attenuée par l’amélioration du solde de réassurance qui est passé de 1,4 milliard de dirhams à 665 millions, en faveur des réassureurs. Dans son rapport, l’ACAPS précise qu’à l’exception des assurances «accidents corporels», l’ensemble des sous-catégories non vie a affiché des résultats techniques nets excédentaires. Pour ce qui est du résultat technique net des assurances vie et capitalisation des entreprises d’assurance et de réassurance, celui-ci  s’est établi à 759,7 millionsDH contre 912,5 millions DH en 2017. Ce résultat est en recul de 16,8% impacté par la régression du résultat des assurances individuelles (-208 %). A noter que l’assurance en cas de vie a enregistré un résultat technique net négatif de -3,7 millions, contre 30,9 millions de dirhams en 2017. Pour sa part, l’assurance en cas de décès a affiché un résultat technique net excédentaire de 1 milliard DH, en progression de 7,3% par rapport à 2017.

40,1 milliards de dirhams de fonds propres

Le montant des fonds propres des entreprises d’assurance et de réassurance a atteint 40,1 milliards de dirhams en 2018 (dont 37 milliards détenus par les assureurs), en progression de 2,1% par rapport à l’année 2017.

Le secteur des assurances et de réassurance a dégagé  en 2018 un résultat net global bénéficiaire de 3,8 milliards de dirhams (dont 3,5 milliards pour les assureurs et 303,3 millions pour les réassureurs exclusifs) contre 4,3 milliards en 2017, en baisse de 12,8%. Le rendement global des fonds propres s’est établi à 9,4% contre 11% en 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *