Covid-19 : les admissions en réanimation s’envolent

Covid-19 : les admissions en réanimation s’envolent

La tension hospitalière risque de s’aggraver

Le Maroc continue d’enregistrer un nombre important de contaminations avec 7.529 nouveaux cas de Covid-19 samedi. La majorité des cas sont concentrés dans quatre régions à savoir Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kenitra, Marrakech-Safi et Souss-Massa. Le nombre de cas actifs continue de grimper en flèche atteignant un pic le samedi 31 juillet avec un total de 51.813 contre 48.859 le vendredi. Par ailleurs, le nombre de décès est en nette hausse avec 53 décès.

L’autre indicateur qui alerte sur la nouvelle vague qui touche actuellement le Maroc est la hausse continue des cas en réanimation. Selon les données du ministère de la santé, 950 patients sont désormais hospitalisés en réanimation ou soins intensifs avec 117 nouveaux cas en seulement 24 heures. A noter que 548 sont sous respiration artificielle dont 30 cas intubés et 518 cas sous ventilation non invasive. Le taux d’occupation des lits en réanimation augmente. Il est désormais de 30%. Les autorités redoutent les conséquences de cette reprise épidémique sur les hôpitaux et les services de réanimation. Grâce à une accélération de la vaccination durant les prochaines semaines, il est, encore possible d’éviter une forte vague hospitalière. La vaccination réduit non seulement le risque d’infection mais surtout celui de faire une forme grave de la COVID-19. En effet, celle-ci réduit de 85 à 90% le risque d’hospitalisation et le risque de cas graves.

Une nouvelle livraison de 1 million de doses du vaccin Sinopharm

Le Maroc a reçu, ce dimanche 1er août, un nouvel arrivage de 1 million de doses du vaccin Sinopharm. Un Dreamliner de la RAM, qui a décollé samedi en direction de Pékin, a atterrit dimanche en matinée à l’aéroport Mohammed V. L’arrivée de ce nouveau lot portera à 20,5 millions le nombre de doses du vaccin chinois reçues à ce jour par le Maroc. Pour rappel, le Royaume avait reçu le mardi 27 juillet, une livraison de 1 million de doses du vaccin chinois. Au cours du seul mois de juillet, le Maroc a réceptionné 8,5 millions de doses du vaccin chinois et 302.000 doses du vaccin américain Janssen dans le cadre du programme COVAX. Cette nouvelle livraison permettra de renforcer le stock national en vaccins et de poursuivre la campagne nationale qui a été élargie aux 25-29 ans. Selon le bilan communiqué, samedi, par le ministère de la santé, 13.631.005 personnes ont reçu la première dose et 10.124.505 sont totalement vaccinés (deux doses ).

Le Maroc se dirige vers la vaccination obligatoire

Face au rebond épidémique, le ministère de la santé, s’appuyant sur les recommandations formulées par le Comité national scientifique, estime que l’accélération de la vaccination est devenue un impératif. Dans une circulaire, adressée le 26 juillet aux directeurs régionaux de la santé et aux directeurs des CHU, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, a signalé que la vaccination universelle est primordiale. «La situation épidémiologique actuelle interpelle l’ensemble des acteurs à se mobiliser davantage, au regard d’une part de la variation du virus SARS-CoV-2 et d’autre part de sa circulation croissante qui, conjuguée aux spécificités de la période estivale, créent des risques avérés de rebond épidémique généralisé en l’absence de mesures additionnelles pour la lutte contre le Covid-19. De ce fait, l’accélération de la vaccination devient un impératif». Quatre directives figurent dans la circulaire parmi lesquelles celle visant à rendre la vaccination obligatoire. Le ministre se réfère au décret-loi n°2-20-292 édictant des dispositions particulières à l’état d’urgence sanitaire. «Cet engagement poursuit deux objectifs : d’une part protéger la population contre le risque de complication de la maladie voire le décès et d’autre part, réduire au maximum la transmission à d’autres personnes en milieu professionnel ou espaces d’activités à risque élevé», peut-on lire dans la circulaire.

Eviter les centres de vaccination à forte affluence

Depuis quelques jours, certains centres de vaccination connaissent une très forte affluence et ce depuis l’annonce du ministère, selon laquelle il est désormais possible de se diriger vers le centre de vaccination le plus proche, sans prendre en compte les conditions liées au domicile. Dans un communiqué publié vendredi, le ministère invite les citoyens à ne pas affluer massivement à un nombre limité de centres de vaccination anti Covid-19, soulignant que les points dédiés à cet effet couvrent la majorité du territoire national. Le ministère signale également que les cadres médicaux des différents centres de santé et points de vaccination mis en place pour accélérer la cadence de cette opération nationale, sont mobilisés pour assurer une vaccination de qualité et dans les meilleures conditions. Pour éviter tout risque de contamination, le ministère insiste sur le respect strict de toutes les mesures préventives, notamment la distanciation physique et le bon usage du masque dans les lieux publics.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *