Khalid Ait Taleb fait le point au Parlement

Khalid Ait Taleb fait le point au Parlement

Disparités territoriales en matière de santé et déroulement de la campagne de vaccination

Les limites du système de santé actuel dans la ligne de mire de Khalid Ait Taleb. Le ministre de la santé a fait part de sa détermination à remédier aux limites du système de santé actuel et ce en dépit des réformes engagées qui n’ont pas entraîné des changements de fond. Répondant à une question orale autour des disparités territoriales en matière de santé à la Chambre des conseillers, le ministre a énuméré les limites du secteur. A commencer par le manque des ressources humaines, estimé à 32.000 médecins et 65.000 infirmiers ainsi que le déséquilibre dans leur affectation dans les régions.

A cela s’ajoutent également la disparité régionale de l’offre sanitaire, le déficit de gouvernance, la faiblesse de financement et le manque d’attractivité. «Afin de mettre fin à ces dysfonctionnements et disparités territoriales, le programme de réforme du système de santé national élaboré par le ministère repose sur un axe important visant la réhabilitation de l’offre sanitaire en favorisant la dimension régionale et ce, à travers la création de la carte sanitaire régionale, la mise en œuvre du programme médical régional, la réhabilitation des établissements de santé et l’adoption d’une nouvelle approche pour la maintenance des structures et des équipements», rappelle le ministre.

Et d’ajouter que «ledit programme instaure aussi l’obligation du respect du protocole de soins, l’ouverture aux investissements étrangers et la pratique de la profession par les médecins étrangers et les compétences marocaines, en plus des autres axes de réforme structurelle du système de santé liés aux ressources humaines, à la gouvernance et à son développement en vue de corriger les disparités du secteur sanitaire».
Interrogé sur la gestion de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, le ministre a indiqué que la maîtrise relative à la situation épidémiologique au Royaume, qui est le résultat des mesures proactives et préventives prises par les pouvoirs publics, notamment l’interdiction du déplacement nocturne pendant le mois de Ramadan, a favorisé la poursuite de l’opération de vaccination. Le ministre a dans ce sens souligné la fluidité et la gestion exemplaire de la campagne nationale de vaccination.

Une réussite fruit de l’action proactive du Maroc, sous l’égide du souverain pour protéger les citoyens et par conséquent, éviter l’effondrement du système de santé. «Le pari actuel est d’assurer la protection nécessaire aux catégories vulnérables, en particulier, et de contrôler, par la suite, la propagation de l’épidémie», relève-t-on de Khalid Ait Taleb. Selon le ministre, le Royaume devrait réussir, en quelques mois, à préserver la santé des personnes à risque de plus de 55 ans et à atteindre l’objectif le plus important dans le cadre de la stratégie élargie de vaccination, qui consiste à éliminer les cas critiques et les décès, afin de contrôler l’épidémie et d’atteindre ensuite l’immunité collective souhaitée.

Le ministre a par ailleurs insisté sur le renforcement de la vigilance en vue d’éviter un rebond épidémique et préserver les acquis réalisés par le Maroc en matière de lutte contre la propagation du virus et de protéger la santé des citoyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *