La mortalité routière a bondi de 20,8% en septembre 2021

La mortalité routière a bondi de 20,8%  en septembre 2021

10.028 accidents, 348 tués et 770 blessés graves ont été enregistrés

Le nombre de morts sur les routes a augmenté de 20,8% en septembre 2021, soit 60 tués de plus par rapport à la même période en 2020. Il s’est ainsi établi à 348. C’est ce qui ressort du dernier baromètre de l’Agence nationale de sécurité routière du mois de septembre. A noter que le nombre de tués a augmenté de 18,8% par rapport à septembre 2019. On dénombre 10.028 accidents corporels au niveau national, soit une hausse de 18,6% par rapport à septembre 2020 et de 13,8% par rapport à septembre 2019. Le nombre de personnes grièvement blessées s’établit à 770, soit une hausse de 23,8% (148 blessés graves de plus) par rapport au même mois en 2020. Ce résultat reste en hausse de 7,8% par rapport à septembre 2019. Le nombre de blessés légers est de 13.362, un chiffre qui a augmenté de 20,1% (2.237 blessés légers de plus) par rapport à septembre 2020 et de 11,9% par rapport à septembre 2019. Il est important de noter que depuis le mois de juillet 2020, avec l’assouplissement progressif des mesures de confinement, on remarque un retour à la normale des tendances des indicateurs de l’accidentalité.

Les usagers des voitures légères représentent 34,2% des tués

A l’exception des usagers des 2 et 3 roues motorisés, la mortalité routière augmente pour tous les modes de déplacement par rapport à septembre 2020. Comparés aux résultats du mois de septembre 2019, ceux enregistrés en septembre 2021 restent en hausse pour toutes les catégories d’usagers, sauf pour les piétons. Les usagers des 2 et 3 roues motorisés représentent 33% de la mortalité routière avec 115 tués contre 118 pendant le même mois en 2020, soit une diminution de 2,5% (3 tués de moins). Cela dit, ce chiffre est en hausse de 8,5%, soit 9 tués de plus par rapport au mois de septembre 2019. Les usagers des voitures légères représentent 34,2% des tués en septembre 2021. La mortalité des automobilistes est en hausse de 43,4% (36 tués de plus) par rapport au même mois de l’année 2020. Par comparaison au mois de septembre 2019, ce résultat reste en hausse de 38,4% (33 tués de plus).

Les piétons représentent 17% de la mortalité en septembre 2021. La mortalité piétonne est en hausse de 3,5% (2 tués de plus) par rapport à septembre 2020, mais reste en baisse de 10,6% (7 tués de moins) par rapport à septembre 2019. Les cyclistes représentent 5,2% de la mortalité routière, avec 18 tués à septembre 2021, ce qui représente une augmentation de 38,5% comparativement aux mois de septembre 2020 et 2019. Les usagers des poids lourds représentent 4,6% des tués. La mortalité des poids lourds est en hausse de 166,7% (10 tués de plus) par rapport au même mois de l’année 2020. Comparativement au mois de septembre 2019, ce résultat reste en hausse de 60% (6 tués de plus).

Le nombre des tués hors agglomération en hausse de 37%

La mortalité routière a augmenté hors agglomération. Le nombre des tués hors agglomération est en hausse de 37% et de 30% comparativement à l’année 2020 et 2019. Par contre, cette mortalité a régressé en agglomération de 14% et de 9% par rapport à l’année 2020 et 2019. Concernant les blessés graves, on observe une augmentation par rapport à septembre 2020 de 22% (62 blessés graves de plus) en agglomération, et de 25% (86 blessés graves de plus) hors agglomération. Comparativement au mois de septembre 2019, les blessés graves ont enregistré une hausse de 5% en agglomération et de 10% hors agglomération.

Tués : Des hausses variant entre 2 et 173% dans 8 régions

Huit régions ont enregistré des hausses du nombre des tués en septembre 2021 par rapport à septembre 2020 variant entre 2% (1 tué de plus) dans la région de Marrakech-Safi et 173% (26 tués de plus) dans la région de Beni Mellal-Khénifra. En revanche, les régions de Casablanca-Settat, Fès-Meknès ont enregistré une baisse du nombre de tués de 13% (12 tués de moins) et de 30% (6 tués de moins), respectivement. Par ailleurs, les régions de Guelmim-Oued Noun et Laâyoune-Sakia El Hamra ont connu une stagnation. Par comparaison au mois de septembre 2019, 10 régions sur 12 ont enregistré une hausse du nombre des tués variant entre 12% dans la région de l’Oriental (2 tués de plus) et 400% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (4 tués de plus). Par contre, 2 régions ont affiché des diminutions du nombre des tués variant entre 8% (4 tués de moins) dans la région de Marrakech-Safi et 52% (15 tués de moins) dans la région de Fès-Meknès.

84.936 accidents et 2.517 tués durant les 9 premiers mois de l’année

Sur les 9 premiers mois de l’année, la mortalité routière s’est établie à 2.517 tués, en hausse de 28,7% par rapport à la même période de l’année précédente. En revanche, celle-ci a baissé de 3,6% par comparaison aux 9 premiers mois de l’année 2019. Les blessés graves ont connu une hausse de 36,6% par rapport à la même période de l’année 2020. Ce résultat reste en baisse de 0,9% comparé à celui de l’année 2019. Les accidents se sont chiffrés à 84.936, en hausse de 43% par rapport aux 9 premiers mois de l’année 2020 et 10,8% par comparaison à la même période de l’année 2019.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *