Prévention des maladies coûteuses : Le ministère de la santé et la CNOPS se mobilisent

Prévention des maladies coûteuses : Le ministère de la santé et la CNOPS se mobilisent

Le conseil d’administration de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM)  s’est réuni mercredi à Rabat sous la présidence du ministre de la santé, Lhoussaine Louardi.

Cette réunion a été consacrée à la décision de l’extension du panier des prestations de l’AMO-CNSS aux soins dentaires et ce, à partir du 1er janvier 2015. Le conseil s’est prononcé aussi sur la révision du taux de cotisation suite à cette extension, laquelle décision prendra effet le 1er janvier 2016.

Rappelons à ce sujet qu’à compter de janvier 2016, les patrons et les salariés seront mis à contribution. Ainsi, la part patronale dite solidaire que paient les entreprises au titre de l’AMO, même si leurs salariés sont assurés chez le privé, passera de 1,5 à 1,85%, soit une augmentation de +0,35%. 

La part patronale de 2% du salaire brut versée par les entreprises affiliées au régime AMO passera à 2,26, soit une hausse de  0,26%. Pour sa part, la contribution des salariés exerçant leurs activités au sein des entreprises affiliées à l’AMO, augmentera de  0,26% pour atteindre les 2,26%.

Par ailleurs, le conseil d’administration a   procédé à l’approbation d’une convention de partenariat avec le ministère de la santé et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) relative à la prévention des maladies coûteuses (ALC) et de longue durée (ALD). Celle-ci  s’inscrit dans la nouvelle stratégie de l’ANAM et constitue un des mécanismes importants de la régulation dans le cadre de l’AMO visant la maîtrise médicalisée des dépenses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *