Régularisation des étrangers: Plus de 15 000 demandes déposées et 1 152 cartes délivrées

Régularisation des étrangers: Plus de 15 000 demandes déposées et 1 152 cartes délivrées

L’opération de régularisation des étrangers en situation irrégulière va bon train. Au 20 mai, 1.152 cartes d’immigrés ont été délivrées et 15.235 demandes ont été enregistrées   dans 69 provinces et préfectures.

C’est ce qu’a annoncé mercredi le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des conseillers. Le ministre n’a pas manqué de préciser que les demandes ont été déposées par des ressortissants de 95 nationalités d’Afrique, d’Europe et d’Asie.

Sur le plan  juridique, M. Birou a  souligné  la préparation de projets de loi portant sur le trafic d’êtres humains, le statut de réfugié et la migration. Ces textes  sont actuellement en cours d’étude au Secrétariat général du gouvernement (SGG) . Rappelons à ce sujet que ces trois projets de loi ont été préparés par la commission de la régularisation des sans-papiers. Ces derniers  ont été conçus en concertation avec le bureau des réfugiés et des apatrides.

A noter qu’une commission ad hoc, pilotée par la délégation interministérielle aux droits de l’Homme, a été constituée pour la mise à niveau de la législation nationale relative au droit d’asile, au séjour et droits des étrangers et à la traite des êtres humains. A travers ces différents projets de loi,  le Maroc instaurera des droits fondamentaux et des procédures claires et garantira la protection des victimes et des personnes vulnérables.

Le département d’Anis Birou a opté pour une approche participative en matière d’intégration des immigrés, à travers des conventions en cours d’élaboration avec plusieurs départements, notamment la jeunesse et les sports, la formation professionnelle, la santé, l’éducation et la culture. Des appels d’offres ont été récemment lancés  à destination des associations pour présenter des projets visant l’encadrement des ressortissants étrangers en situation irrégulière.
Pour rappel, cette opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en séjour irrégulier a débuté le 1er janvier et se poursuit jusqu’au 31 décembre 2014. Elle concerne six catégories d’étrangers.

Il s’agit  des étrangers conjoints de ressortissants marocains justifiant d’au moins 2 ans de vie commune, des étrangers conjoints d’autres étrangers en résidence régulière au Maroc et justifiant d’au moins 4 ans de vie commune, des enfants issus des deux cas susvisés, des étrangers disposant de contrats de travail effectifs d’au moins 2 ans, des étrangers justifiant de 5 ans de résidence continue au Maroc, et des étrangers atteints de maladies graves et se trouvant sur le territoire national avant le 31 décembre 2013.

Parallèlement, le Maroc procède à la régularisation des demandeurs d’asile reconnus par la représentation du Haut-Commissariat aux réfugiés au Maroc et le bureau des réfugiés et des apatrides. Le  Royaume  qui est devenu  une terre d’accueil aurait entre 25.000 et 40.000 migrants clandestins sur son territoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *