E-forum : Jettou satisfait

E-forum : Jettou satisfait

Le Premier ministre, Driss Jettou, a enregistré avec satisfaction les grandes avancées réalisées par le Maroc en matière de généralisation de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC). Ces avancées sont consécutives au développement spectaculaire de la téléphonie mobile et à l’accroissement considérable du nombre d’internautes qui a atteint plus de 4 millions cette année, contre seulement 1 million en 2003, a  souligné, mercredi à Rabat, M. Jettou à l’ouverture de la deuxième édition du Forum national de l’administration numérique " E-forum 2006". Selon le Premier ministre, ces résultats sont également le fruit d’une politique volontariste qui, grâce à la libéralisation du secteur des télécommunications, a permis d’améliorer la qualité de l’offre et de ramener les coûts à des niveaux de plus en plus accessibles. M. Jettou a, par ailleurs, indiqué que le chantier de l’administration électronique est l’un des axes majeurs de la stratégie "E-Maroc 2010", initiée par le gouvernement pour le développement du secteur des TIC.
Cette stratégie, note-t-il, vise à réduire la fracture numérique en généralisant progressivement l’accès aux nouvelles technologies de l’information à de larges franges de la population marocaine, à promouvoir et développer à cet effet un contenu numérique adapté et à mettre en place une véritable industrie nationale des technologies de l’information permettant un meilleur positionnement du Royaume sur l’échelle internationale.
À cet égard, M. Jettou a qualifié de capital le rôle de l’administration électronique, composante majeure de la stratégie E-Maroc, en matière de développement du contenu numérique et de fourniture des services en ligne. Dans le même contexte, M. Jettou s’est dit convaincu que l’administration électronique représente un outil incontournable pour asseoir les bases d’un service public de qualité, offert dans les meilleures conditions d’efficacité, de transparence et de proximité. " Notre ambition est de combattre toutes les formes de complexité et de lourdeur administratives préjudiciables au fonctionnement, comme à la crédibilité de notre administration", a dit M. Jettou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *