La Chambre des représentants met fin à la session printanière

La Chambre des représentants met fin  à la session printanière

La Chambre des représentants a clôturé, lundi à Rabat, les travaux de sa session printanière au titre de l’année législative 2011/2012 qui fut marquée par l’adoption de plusieurs projets de loi.
En présence du chef de gouvernement, Abelilah Benkirane, le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, a relevé que cette session s’est déroulée dans un contexte particulier, marqué par l’adoption de la nouvelle Constitution et l’entame de la mise en œuvre de ses dispositions, à travers la tenue d’élections législatives anticipées qui ont donné lieu à une alternance politique et démocratique.
«Cette session a amorcé un processus de changement en ce qui a trait aux missions des institutions et ce, dans le souci de répondre aux attentes de la société», a-t-il dit, assurant que la Chambre des représentants constitue désormais un acteur agissant en matière du processus politique entamé par le Royaume. La clôture de la session est aussi l’occasion de rappeler que dans le domaine législatif, la Chambre a adopté 24 projets de loi, ainsi qu’une loi organique relative à la nomination aux hautes fonctions.
M. Ghellab a souligné dans ce sens que «depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution, la Chambre n’a adopté que 5 lois organiques sur un total de 20, d’où la nécessité pour l’ensemble des acteurs de conjuguer leurs efforts pour respecter le délai constitutionnel, à savoir l’adoption de l’ensemble des lois organiques avant la fin de l’actuelle année législative».
Et s’agissant des textes adoptés, ils ont concerné la justice, les garanties fondamentales accordées aux militaires relevant des Forces armées royales, les secteurs financier et commercial, la réforme politique, économique et sociale, ainsi que la moralisation de la vie publique. Cette session a été également marquée par «l’inauguration de la tradition des séances mensuelles sur la politique générale avec la participation du chef du gouvernement, tel que stipulé par la Constitution», s’est félicité M. Ghellab, ajoutant que trois séances de ce genre ont été tenues à ce jour. Plus concrètement, sur les 1.474 questions parvenues à la présidence, le gouvernement a répondu à 443 questions orales et à 809 questions écrites sur un total de 1.339, a indiqué M. Ghellab, ajoutant que certaines commissions de la Chambre ont mené des missions exploratoires à nombre d’institutions et de sites, comme l’Office chérifien des phosphates et le port Tanger-Med. Il a également rappelé la visite effectuée par la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la prison d’Oukacha à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *