Abderrahim El Houssen, «le feu follet»

Abderrahim El Houssen est né en 1954 à Casablanca. Il a commencé à jouer au ballon rond à l’âge de11 ans et, comme c’est le cas pour la majorité des joueurs, il a pratiqué le foot dans les quartiers. «J’avais 14 ans quand un voisin est venu me voir pour me proposer de jouer au club Etoile Jeunesse Sportive de Casablanca. Les responsables de ce club m’ont offert des godasses et appréciaient beaucoup mon jeu. Et j’ai signé mon contrat d’adhésion au sein de club», raconte-t-il. Et d’ajouter «J’occupais le poste d’ailier gauche. C’est au fil des années, qu’on devient performant. J’ai évolué dans toutes les catégories du club. J’ai évolué petit à petit dans les minimes, puis les cadets et ensuite les seniors», souligne El Houssen.
Il jouera dans l’équipe A du même club lors de la saison 1976-1977. Lui et ses coéquipiers avait une seule crainte : ne pas se faire connaître au niveau national car ils ont travaillé durement et réussi à monter en 1ère division.
En 1978-1979, il devient titulaire au sein de l’équipe nationale A. «J’avais comme entraîneur Belmahjoub, j’occupais le poste d’ailier gauche. Je disposais d’une grande vitesse malgré ma petite taille, on me surnommait «le feu follet». L’équipe nationale a participé aux éliminatoires de la Coupe du monde qui s’était déroulée en Argentine en 1978. Le Maroc a été battu par la Tunisie. Et c’était ma dernière participation au sein de l’équipe nationale», raconte-t-il.
En1980, il intègre le MAS et remporte la Coupe du trône avec ses coéquipiers.
«Nous avons joué contre l’USK de Sidi Kacem que nous avons été les gagnants», dit-il, fièrement. L’année suivante, l’équipe a participé à la Coupe Mohammed V. «Nous avons joué contre de grands clubs européens, tels Porto Alégre du Brésil, Sofia de Roumanie, l’Athlético de Madrid. Nous étions classés 3es», se rappelle-t-il.
La saison 1981-1982, il rejoint le TAS de Hay El Mohammadi.
En 1987, El Hossen met fin à sa carrière de footballeur et se lance dans la carrière d’entraîneur. Il part aux Etats-Unis où il devient entraîneur de l’équipe de l’ambassade des Emirats Arabes Unis de 1989 à 1993. Ensuite, de 1994 jusqu’à aujourd’hui, de l’équipe marocaine composée des résidents marocains aux Etats-Unis.«Nous participons dans les Inter-states de l’USA. Nous organisons aussi des tournois de football. Récemment, nous avons organisé un tournoi de la Coupe du Trône où ont participé trois autres équipes marocaines : l’Atlas d’Orlando, le New York et l’Atlas de Virginia. Et c’était une grande réussite», déclare-t-il. Lorsqu’on se passionne pour le football comme El Houssen, il n’est plus question de quitter le terrain. Bonne continuation au «feu follet».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *