Asilah : Lorsque les stylistes marocains et mexicains suscitent la fascination

Asilah : Lorsque les stylistes marocains et mexicains suscitent la fascination

Palais de la culture d’Asilah, en cette merveilleuse soirée d’été. Très attendu, le défilé de mode réunissant les stylistes marocains et mexicains va débuter dans quelques minutes. Des dizaines de photographes et cameramen braquent leurs objectifs sur le podium alors qu’un grand nombre de spectateurs prend place dans la prestigieuse salle de concerts. L’ambiance monte peu de temps après. Habillée d’un beau caftan, la charmante journaliste Fatima El Ifriqui monte sur le podium pour annoncer le début de ce show mode. Elle sera suivie par le responsable des ces journées culturelles mexicaines, Javier Ruiz Galindo, qui parlera de l’intérêt de cet événement visant le rapprochement entre les deux cultures marocaine et mexicaine. Et c’est la Djellaba et le Caftan marocains qui ont l’honneur d’ouvrir ce défilé. Quelques dix stylistes marocains y ont pris part. Qulques uns d’entre eux ont déjà participé à de grands défilés de mode organisés au Maroc et à l’étranger. C’est le cas aussi Samira Haddouchi qui a l’habitude d’habiller les grandes célébrités internationales dont Whitne Houston, Majda Roumi, Haïfa Wahbi et Meriem Farès.
Ce défilé est marqué par la participation du candidat marocain de la précédente édition de l’émission libanaise Mission Fashion, Roméo et d’autres stylistes de haute couture tels que Siham Habti et Hassan Bouchikhi. Cette première partie du défilé dédiée aux Caftan et Djellaba marocains conaît la présentation de nouvelles collections réalisées pour mois sacré de Ramadan. Le public est fasciné par ces beaux costumes traditionnels qui témoignent de la créativité, de modernisme et de la grande compétence des stylistes marocains. «Nous cherchons à renforcer cette popularité et originalité du Caftan et du Djellaba marocains. Des innovations telles les peintures sur soie et les nouvelles retouches y sont apportées et que nous assoyons de marier avec cette authenticité dont se distingue ce patrimoine vestimentaire», explique Meriem Bousiko, l’une des jeunes stylistes participant à ce show mode.  Ces collections sont portées par des mannequins professionnels dont Leila Haddoui très connue aussi bien au Maroc qu’en Europe; ce qui leur a donné plus de valeur et de charme. Et comme c’est le cas pour les grands défilés de mode, celui-ci  fait découvrir la jeune Nahid dont son handicap de sourd- muet ne lui a pas empêché d’évoluer. Sa nouvelle collection présentée, lors de cette manifestation, réussit à fasciner le public. Beaucoup de professionnels participant à ce show lui prévoient un avenir prometteur dans le domaine de la haute couture. L’une des grandes surprises de cette soirée est la participation des trois actrices marocaines Mouna Fetou, Khouloud Bettioui et Majida Benkirane et l’étoile montante de la chanson marocaine, Hajar Adnan. Vêtues en belles tenues traditionnelles, elles défilent avec grâce sous les applaudissements ininterrompus du public. « Je suis depuis mon enfance très amoureuse du Caftan que je trouve beaucoup de fierté et du plaisir à le porter pendant mes concerts », révèle Hajar Adnane. 
La deuxième partie du défilé dédiée à la haute couture mexicaine est devancée par un beau spectacle représentant le folklore mexicain. Ce qui montre la diversité ethnique en Mexique, créant ainsi un beau tableau plein de couleurs qui leur sont spécifiques. En plus des tenues modernes. Le célèbre couple de stylistes mexicains Cristina Pineda et Ricardo Covalin s’est inspiré des richesses patrimoniales et de cette diversité ethnique pour la réalisation de leurs collections présentées lors de ce défilé de mode. «Ces collections représentant des robes et costumes modernes en reprenant des motifs inspirés d’éléments hispaniques qui fait le charme des habits traditionnels portés en Mexique. Il y a les tenues qui portent les motifs de papillons monarques dans la région du Michoacán. Nous présentons aussi certaines tenues inspirées des régions de Wichol et les forêts de Tabasco », souligne la styliste Cristina Pineda, avant de poursuivre que «les tenues traditionnelles marocaines font ressortir le savoir-faire et le grand talent des stylistes marocains. Je trouve quelques éléments communs liant les deux pays marocain et mexicain à travers leurs habitudes et traditions vestimentaires et culinaires respectifs ».
Pari gagné des organisateurs, ce défilé a réussi, de l’avis des professionnels marocains et mexicains, à faire apparaître certaines similitudes favorisant le rapprochement entre les deux pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *