Ecouter

Moonspell : Great silver eye

Sera finalement prolifique ont-il, est question ici. L’année 2007 etait finalement prolifique pour Moonspell car à défaut d’un nouvel album studio, le groupe décide de sortir une version re-masterisée de son premier album ainsi qu’un best-of. L’intérêt d’une compilation est de servir d’une introduction pour celui qui connais pas la musique de Moonspell, la tâche n’est pas simple : réussir à élaborer un track-list de ce best-of est un véritable casse-tête tant le groupe a évolué au cours de sa carrière  Le groupe portugais du gothique, après son triomphal Memorial, offre à ses fans, un best of le grand œil argenté, le talentueux chanteur, auteur Fernando et ses complices, nous plonges dans une ballade, qui trace un parcours plus que parfait, d’un début black à une orientation dans une veine plus expérimentale, souvenez-vous de Irreligious, Wolf heart et surtout le top de la creativité Sin/Pecado, où le groupe montre une sensibilité rare Moonspell qui affirme une identité d’avant-garde metal et une nature extrêmement expérimentale et audacieuse. Une évolution et une fluctuation stylistique digne d’un groupe respecté. La sélection proposée est rangée par ordre chronologique et couvre la période de Wolfheart à Memorial( 1995 à 2006) , très équilibré avec 2 ou 3 morceaux chacun des albums de cette période.


knopfler : Kill to get Crimson

Le célèbre guitariste chanteur et compositeur du groupe légendaire, qui a cartonné avec Sultans of swing,les incontournables Dire Starits fondé en 1977, fait son come back, en cavalant toujours en solo après Golden heart 1996, saillint to pelardeau en 2000 album  qui a connu un franc succès, notament grace au single "What it is" et permet d’asseoir la carrière solo du guitar-hero. Mark knopfler enchaîne avec the ragpickers dream 2002 et le country blues one shangri-la en 2004 et l’album en duo avec la chanteuse Emmylou Harris all the roadrunning en 2006, l’incomparable guitariste qui affiche toujours l’identité de caméléon de créole Mark Knopfler a enregistré, au British Groove studio à Londres, et a été mixer à Nashville son nouvel album solo HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kill_To_Get_Crimson&action=edit"Kill To Get Crimson (2007) avec une équipe réduite : Guy Fletcher, Glen Worf, Danny Cummings et Chuck Ainlay. L’album sortira le 17 septembre 2007. Un premier titre "True Love will never fade" est déjà en écoute libre sur le site officiel de Mark Knopfler.


Marc Shaiman : La bande originale de Hairspray

Marc Shaiman a écrit le plus bel hommage à cette époque que l’on puisse imaginer. Plein de piquant et de nostalgie à la fois, Hairspray est le reflet musical enthousiaste d’une époque américaine en même temps hypocrite et délurée où le racisme, l’intolérance et le rock’n’roll se cotoient. Absolument toutes les chansons de l’album ont leur propre charme, même si les plus marquantes resteront Without Love et You Can’t Stop the Beat, par leur grande qualité mélodique et rythmique ainsi que leur message juste et sincère.
Un CD qui passera non-stop sur votre platine, simplement pour ses savoureuses mélodies et son charme d’antan, ou même pour vous rappeler que la différence n’est jamais une entrave à la liberté. Marc Shaiman est ,accompagné de l’orchestre Hollywood studio symphonie, Bil Liston,Dan Higgins et Joel Peskin au Saxophone, les bras ouverts chantant Welche to the 60s.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *