France : un adolescent tue son père à coups de masse à Rixensart

Un jeune Rixensartois s’est violemment disputé avec Joël, son père. En cause : Joël, qui vivait seul avec lui, lui reprochait de ne pas s’assumer alors qu’il allait être majeur, deux jours plus tard. En clair : Joël ne supportait plus que son fils passe ses journées à ne rien faire et entendait bien faire bouger les choses. Au fil de la discussion, les choses se sont envenimées et, sur le coup de 16 h 30, le jeune homme a saisi un couteau et frappa son père après l’avoir menacé. Celui-ci, blessé, s’est alors précipité dans le jardin, où son fils, surexcité, l’a poursuivi. Armé cette fois d’un marteau et d’une masse. Et il ne laissa aucune chance à son géniteur, le frappant à plusieurs reprises. Après avoir commis cet acte effroyable, l’adolescent a pris la fuite, errant quelques dizaines de minutes dans les rues de Genval. Finalement, vers 18 h, il a emprunté un téléphone portable à un passant et a lui-même téléphoné aux forces de l’ordre, qui retrouveront le corps sans vie de Joël, quelques minutes plus tard. Dans la rue de l’Institut, hier après-midi, aucune trace ne laissait deviner le terrible drame qui s’est déroulé, hormis un scellé de la police sur la façade orangée du lieu du drame. «C’étaient des gens avec qui on entretenait une simple relation de voisinage» , explique la dame qui habite juste en face. «Mais sans plus. Ils étaient assez discrets et, hormis des bonjours et des au-revoir, on ne se parlait pas beaucoup». Plus loin, on explique que le jeune homme, majeur depuis hier, n’allait plus à l’école, était en conflit avec son père et que les deux hommes se disputaient régulièrement. «Mais jamais je n’aurais pensé que ça en arrivera là», confie un voisin. «Il a dû être pris d’un coup de folie. Il n’y a pas d’autre explication possible». Le parquet de Nivelles est descendu sur les lieux. Un juge d’instruction et un juge de la jeunesse ont été saisis. L’auteur des faits a été placé à l’IPPJ de Wauthier-Braine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *