Ibtissam et Rachid El Ouali : «Je l’aime très fort et il a ma bénédiction»

Ibtissam et Rachid El Ouali : «Je l’aime très fort et il a ma bénédiction»


ALM: Comment avez-vous rencontré votre mari?
Ibtissam El Ouali : Nous nous sommes rencontrés pour la première fois le 7 mai 1996, lors d’une soirée culturelle à l’occasion du lancement d’un journal universitaire. C’était une petite soirée discrète avec peu de monde et là j’ai rencontré un ami photographe. Il s’appelle Ahmed Bencheikh. A l’époque, il me faisait des photos vu que j’étais mannequin professionnel. Nous avons un peu discuté et Ahmed m’a tout de suite confié qu’il voulait me présenter quelqu’un qui rêve de me connaître. La personne en question était Rachid El Ouali. Ma première réaction était, «je vous ai déjà vu quelque part». En effet, il avait déjà tourné un feuilleton et avait été reçu à un plateau télé pour une émission que j’avais vue par pur hasard. Lui pour sa part, il a répondu : «moi ça fait déjà 15 ans que je te vois». Et effectivement cela faisait bien 15 ans qu’il me voyait dans mon quartier et qu’il venait à mon école pour me voir en sortir. Pour lui, j’étais super inaccessible. Réservé comme il était, il n’osait pas me parler. En plus, nous étions très différents, par nos fréquentations, nos milieux sociaux respectifs et surtout notre éducation. Cependant, une fois, nous nous sommes parlés, j’ai découvert en lui un type formidable. Certes, nous n’avions rien en commun mais j’étais très à l’aise avec lui comme je ne l’ai jamais été avec personne. Notre différence s’accentuait par le fait que je sois super spontanée et que j’ai reçu une éducation à la française et que lui soit introverti et terre-à-terre. Lui est issu d’un milieu social très marocain et il est d’une famille très simple, tandis que ma famille est assez aisée. Et c’est justement ces différences que nous avons partagées qui créent une réelle complémentarité entre nous.

Quelles sont les qualités que vous appréciez chez votre époux?
Il y en a beaucoup. Mais sa principale qualité et que moi je considère souvent comme un défaut, c’est son extrême générosité. Il est si bon qu’il se fait toujours avoir. D’ailleurs, il ne sait pas dire non et cela même à ses dépens. Il ne négocie jamais et il est très correct. Très serviable aussi. Des fois, c’est moi-même qui doit négocier ses  contrats parce que lui, il ne le fera jamais. C’est exactement pour cette générosité que Dieu l’aide et le soutient dans ce qu’il entreprend.
Parlez-nous de vos enfants.
Nous avons en effet deux petits garçons. D’abord Salim qui a 11 ans et demi et qui vient d’obtenir  une participation à l’émission de télé réalité «Ich Safari» sur MBC3 et qui, pour 2009, se déroulera aux USA. Et puis, notre petit Adam de 9 ans et demi qui est en CE4 et qui a déjà joué dans un court métrage de Mohamed Ismaïl. Il se sont déjà familiarisés avec les plateaux de tournage et s’ils veulent suivre les traces de leur père, ça ne me dérange pas du tout.

Votre mari a beaucoup d’admiratrices. N’êtes-vous pas jalouse?
Ô que non, pas du tout, toutes les admiratrices de mon mari sont devenues des amies. Je peux facilement comprendre cela vu que moi aussi je peux être fan de telle ou telle star. Je lui est d’ailleurs créé un site Internet que pour ses fans qui est «www.rachidelouali.com». Cependant, j’ai assez d’expérience dans la vie pour reconnaître les femmes de mauvaises intentions et les vraies admiratrices. D’un autre coté, Rachid est quelqu’un de très pieu et je sais combien il m’aime, comme il sait à quel point je l’aime. Et donc je lui fais entièrement confiance.
 
Que voudriez-vous dire à Rachid El Ouali?
Je l’aime très très très très fort et il a ma bénédiction. Je lui souhaite une bonne santé et qu’inchallah on restera toujours ensemble pour voir grandir nos enfants. Nous ne voulons rien de la vie, juste la santé et le bonheur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *