Jamal Ryane : Plus de solidarité avec les MRE

Jamal Ryane : Plus de solidarité avec les MRE

ALM : Depuis quand a été créé le mouvement en question?

Jamal Ryane : Le Mouvement des Marocains démocrates résidant à l’étranger est une initiative associative créée le 8 août 2009. Son siège social est à Amsterdam et rassemble plusieurs acteurs associatifs, politiques, intellectuels et hommes d’affaires issus des Marocains du monde et installés dans différents pays. Leur objectif commun est de mettre en place un organe démocratique moderne chargé de rassembler la Communauté marocaine, toutes tendances confondues. Le mouvement vise aussi à défendre les questions vitales pour en faire  une force capable de répondre au processus démocratique au sein de la Communauté marocaine à l’étranger et soutenir la mutation démocratique que connaît le Maroc.

Comment est votre relation avec le ministère et quelles sont les actions que vous menez en étroite collaboration pour faciliter la vie aux Marocains du monde?

Nous avons toujours eu de bonnes relations avec le gouvernement puisque nous visons et nous contribuons à l’amélioration de la situation des Marocains du monde.  Nous avons eu depuis toujours la même vision et les mêmes objectifs.
Toutefois, le ministère devrait consulter davantage les associations les plus actives au terrain pour bâtir sa politique. Et je rajouterais qu’en temps de crise, le ministère devrait être plus solidaire avec les MRE touchés par la crise avant de parler d’investissements !

Quelle évaluation faites-vous de la situation de la crise en Europe et de son impact sur les MRE ?

Il est clair que les MRE ont été affectés par la crise et ce partout en Europe et même en Hollande qui n’a pas connu une véritable crise parce que l’économie hollandaise est plutôt une économie solide et pas forcément basée uniquement  sur les secteurs du tourisme et du bâtiment. Il y a des milliers de MRE sans travail et des centaines qui n’ont plus d’abri et d’autres ont même préféré rentrer au pays.

Qu’en est-il aujourd’hui de la mesure instaurée par le gouvernement hollandais qui a diminué les allocations de 40% selon la résidence effective du MRE ?

Il est à préciser qu’environ 900 veufs et veuves, bénéficiant de l’allocation pour les survivants et qui vivent au Maroc sont concernés.  Le gouvernement néerlandais a l’intention de mettre fin à l’exportation des allocations familiales pour les enfants résidant hors de l’Union européenne. Afin de permettre l’entrée en vigueur de cette loi, il est nécessaire de modifier certaines conventions bilatérales en matière de sécurité sociale, notamment celle avec le Maroc. Une autre mesure contestée même au sein des Pays-Bas.

Le projet pour l’annulation complète des allocations aux enfants vivant au Maroc de parents marocains établis aux Pays-Bas est maintenant devant le Sénat néerlandais. Nous avons lancé un appel l’année dernière déjà au gouvernement marocain quand le Parlement hollandais était en pleine discussion sur le projet de loi. Nous pensons aller au Conseil de l’Europe des droits de l’Homme pour contester cette disposition.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *