Préparer le plus beau jour de sa vie, un parcours du combattant

Préparer le plus beau jour de sa vie, un parcours du combattant

Les cérémonies de mariage battent leur plein en cette période de l’année. Ce plus beau jour dans la vie de deux personnes tend à revêtir un caractère purement commercial. Entre tradition et modernité, les familles tentent tant bien que mal de réussir cette fête en restant attachées à certaines coutumes tout en s’adaptant aux nouvelles offres du marché. Mais la célébration des liens sacrés du mariage nécessite une longue période de préparatifs. D’aucuns estiment même que celle-ci peut s’étaler sur quatre ou cinq mois. Cependant, tout se prépare progressivement. L’étape la plus cruciale : assurer le lieu de célébration de la cérémonie du mariage. Si vous n’avez pas une superbe grande maison, le marché offre des salles pour tous les goûts. Mais pour décrocher une salle de rêve, il va falloir débourser une belle somme. Imane, cadre dans une société à Casablanca, âgée de 24 ans, a récemment célébré son mariage, elle confie à ce sujet: «Pour mon mariage, il m’a fallu louer une salle sur la côte, à 10.000 DH, ce qui reste une excellente affaire étant donné que j’ai célébré mon mariage un vendredi». En effet, le prix de location d’une salle de fête privée, peut aller de 7.000 à 100.000 DH. En outre, les personnes possédant de grandes propriétés recourent aux services d’un traiteur. C’est celui-ci qui s’occupe de la décoration des lieux pour leur donner l’aspect d’une vraie salle de fête. Un autre choix. Les grands hôtels proposent de louer leurs salles en mettant à disposition du client des tables, des chaises, la cuisine et la suite nuptiale. Les prix dépendent, d’abord, du nombre d’invités, ensuite, des attentes du couple. Leur prix oscillent entre 10.000 et 70.000 DH. Par ailleurs, pour réussir sa fête de mariage à merveille, il faut penser à la gastronomie. C’est pourquoi, il faut faire appel aux services d’un traiteur qualifié. Pour mieux connaître ses prestations, un traiteur connu à Rabat nous a présenté les différentes options de son menu. «On propose au client soit un cocktail dînatoire, soit un dîner complet», a indiqué ce professionnel. Quant aux prix, ils dépendent de la formule et de son contenu. Ainsi, le prix d’un cocktail dînatoire peut varier entre 180 et 400 DH par personne. Pour ceux qui optent pour le dîner complet, le coût d’une table de dix personnes oscille entre 2.000 et 3.000 DH comme tarif de base. C’est un dîner traditionnel (méchoui, pastilla et dessert).
Par contre, le menu peut être haut de gamme, cela dépend des moyens du client. Pour cela : «le prix de la table peut atteindre les 10.000 DH», ajoute le traiteur. Pour Imane, il en était autrement : «le traiteur ne s’est chargé que de me fournir les serveurs à raison d’un serveur par table et de me louer les tables à 400 DH chacune et les tapis. Et il a, quand bien même, exigé la coquette somme de 10.000 DH». La même chose pour la negafa. «Je me suis occupée moi-même de toutes mes parrures. La negafa ne m’a fourni que la robe de mariage, les accessoires, la “ammaria” et le “tefour”, pourtant elle a demandé la somme de 4.500 DH», a ajouté notre cadre. «Quant à l’esthéticienne, elle m’a fait une coiffure, des soins du visage, un bon maquillage, une manucure et une pédicure le tout pour 3.000 DH», a ajouté Imane. De par son expérience, la negafa sait parfaitement ce qui ira le mieux à la mariée. C’est pour cela qu’il faut prendre ses directives en considération pour que la mariée soit des plus ravissantes. En général, la rémunération d’une negafa va de 5 000 à 15 000 DH.
«Pour celles qui préfèrent acheter des caftans prêt-à-porter, le prix va de 800 à 10.000 DH», a indiqué une vendeuse de caftans à Rabat. Pour celle-ci, les affaires marchent bien surtout en cette saison des fêtes. Parallèlement, il faut penser à d’autres choses durant la période des préparatifs. «Pour bien animer ma fête de mariage, j’ai dû recourir aux services de la dekka marrakchia qui a exigé la somme de 2.000 DH. L’orchestre, quant à lui, m’a coûté 5.500 DH», a indiqué Imane. À vrai dire, selon Imane «préparer un mariage est très stressant». En outre, cela demande beaucoup de patience car : «Pour que deux familles de cultures différentes, organisent une seule et même fête sans soucis, c’est un vrai miracle», a-t-elle conclu.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *