Rachid Daoudi, l’ancien canonnier du WAC

Rachid Daoudi, l’ancien canonnier du WAC

«Ma carrière de footballeur était, Dieu merci, toujours couronnée de succès, que ce soit au niveau de mon club le Wac, de l’équipe nationale ou durant mon parcours de professionnel à l’étranger. Je travaillais durement et je brillais par la qualité de mon jeu à chaque fois que j’intègre un nouveau club»,  confie Rachid Daoudi.
Ce dernier est né à Fès en 1966, il déménage à Casablanca à l’âge de 7 ans. Sa famille s’installe au quartier Bourgogne et c’est là qu’il évolue. Tout jeune, il  pratiquait le football dans son quartier. Deux personnes de son quartier nommées Didi Abdelkrim et Saïd El Bejouri ont créé une équipe dont il faisait partie, lui et ses amis jouaient contre des équipes des autres quartiers de la ville de Casablanca. Il jouait au ballon rond  sur le grand terrain nommé Mexique.
«En 1982-1983, j’intègre l’équipe  des cadets du club du Wac et  j’occupe le poste du milieu de terrain. J’avais comme entraîneur Mustapha El Boutibi. Ensuite, je me retire une année du club du Wac, pour revenir en 1984 et  jouer dans l’équipe junior du Wac. J’y joue jusqu’à 1986. L’année 1987, je rejoins l’équipe première. J’ai joué avec Fakhreddine, Ezammouri, El  Alaoui et les autres…», se remémore Daoudi. 1987 : Première participation du Wydad en Coupe d’Afrique qui s’incline face au puissant Ashanti Kotoko (2 – 0) après avoir été tenu en échec à Casablanca (1 – 1)
Lors de l’année 1988, il devient  titulaire et il commence une belle carrière footballistique ; il réalise des sacres avec le Wydad. Son évolution au sein de son club demeure jusqu’à 1995.
En 1989, il rejoint l’équipe nationale A. Il représente le Maroc à maintes reprises et il participe à la Coupe Afrique des nations au Sénégal en 1992. En 1994, Daoudi participe à la Coupe du monde de 1994 aux Etats-Unis.
«En jouant au sein du Wac, mes collègues et moi avons remporté trois fois le championnat du Maroc, 1989-1990 : le Wydad décroche la Coupe arabe des Clubs champions après une belle victoire en finale face au Hilal Saoudi (3 – 1), 1991-1992 : le Wydad remporte enfin le titre africain qui manquait à son palmarès  et il détient le titre du vainqueur de la coupe du Trône cinq  fois. C’est des moments agréables, j’ai goûté à la consécration et j’ai gagné l’amour et l’estime du public wydadi», souligne-t-il.
En 1995-1996, Daoudi quitte le Wac et part au Golfe pour évoluer au Chabab  de l’Arabie Saoudite, puis il part au Portugal, il joue une seule saison au club Tirsense de 1996-1997.
Ensuite, il retourne au Wac. il y demeure une seule saison. La saison de 1998-1999, il part vers l’Espagne pour jouer dans le club Kharess.
Après l’expérience espagnole, il atterrit au club El Aïn des Emirats Arabes Unis. Il y joue  de 1999-2000.
Les deux saisons de 2000-2002, Rachid Daoudi est sollicité par Al Wassel des Emirats Arabes Unis. 2002-2003, il rejoint de nouveau le club El Aïn. Il reste uniquement 4 mois pour rejoindre après le club Al Ahli du Qatar, il y joue une seule saison de 2003-2004.
Puis, il sera accueilli dans son club casablancais en 2005. A la fin de cette même année, il regagne un autre club d’un autre pays du Golf le club Souik d’Oman. Il passe une courte période de 4 mois dans ce club. Et il met un terme à son parcours de footballeur.
Actuellement, Daoudi veut se lancer dans une carrière d’entraîneur. Il décroche en 2007 un diplôme de 2è degré en Allemagne, il compte y partir  encore une fois pour  ramener son diplôme de 3e degré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *