Une nouvelle politique de transport pour Casablanca

Une nouvelle politique de transport pour Casablanca

Le maire de Casablanca, Mohamed Sajid, a été l’invité de la nouvelle édition des Petits Déjeuners de l’Excellence organisée le mercredi 21 mai à Casablanca par «Aujourd’hui Le Maroc». Cette édition s’est tenue sous le thème «Quelle politique de mobilité pour la ville de Casablanca?». «L’obligation d’améliorer et de développer les transports collectifs à Casablanca est un diagnostic partagé de tous et inscrit dans les documents de planification», a indiqué M. Sajid. Il n’a pas manqué de rappeler que dans le cadre du plan de déplacements urbains, les autorités ont fait le choix d’un scénario volontariste de développement des transports collectifs avec des modes de transport de masse dont le Tramway , le Métro et le RER. A ce sujet, un réseau global a été défini dans le cadre des études de transports en commun en site propre ( TCSP). Ce réseau qui  accompagne le développement de la ville de Casablanca fait suite aux décisions prises dans le cadre du Plan de développement urbain ( PDU) et s’inscrit dans les orientations du Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme ( SDAU). Il vise à répondre aux besoins des déplacements actuels et futurs de l’agglomération. Par ailleurs, le maire de Casablanca a précisé que les études engagées par la ville dans le cadre du réseau à long terme 2030 (Tramway, RER, Métro) ont été menées en trois phases. La première phase a concerné l’étude de définition pour le réseau TCSP du Grand Casablanca qui a été achevée en juillet 2007.
La deuxième phase a porté sur des études préliminaires concernant les lignes 1 et 2 du tramway (achevées en décembre 2007). La troisième phase a été centrée sur les études d’avant projet portant sur la ligne 1 du tramway. L’achèvement de ces études est prévu pour juin 2008. «Les études de définition engagées ont permis de prendre en compte l’évolution du contexte de Casablanca depuis le PDU», a relevé
M. Sajid avant d’ajouter que «l’ensemble des analyses a conduit à la proposition d’un réseau global, discuté en comités de suivi et de pilotage de l’étude». Ledit réseau d’un montant global de 45 milliards DH est constitué de quatre lignes de tramway (76 km au total), une ligne de RER qui reliera la ville de Mohammédia à Nouaceur par le centre de Casablanca. Figure également une ligne de métro (21 km), pour un coût global de 13 milliards DH  desservant les quartiers sud de la métropole (Sidi Moumen, Moulay Rachid, Ben M’Sick, Sidi Othmane) et les reliant aux pôles d’ El Fida, des hôpitaux et au centre-ville. Ce réseau sera renforcé par des lignes de bus  mises en site propre qui pourront prendre la forme de lignes de Bus Rapid Transit (BRT).
Concernant la ligne RER de desserte régionale, le maire de Casablanca a tenu à préciser que celle-ci a fait l’objet de premières études de faisabilité pilotées par l’ONCF qui ont conclu à la faisabilité technique de cette liaison s’appuyant sur une infrastructure souterraine entre Casa Port et le pôle d’Anfa. Pour cette ligne de 63 kilomètres, d’un montant global de 11 milliards DH, 15 stations ont été prévues.
Suite aux analyses techniques et devant l’importance du réseau à réaliser, une première ligne de tramway à réaliser à court terme a été retenue. «L’étude des scénarios réalisés au stade des études de définition et la modélisation du trafic sur les principaux corridors a permis de mettre en évidence l’axe de la ligne 1 comme étant l’axe le plus chargé en mode tramway», explique M. Sajid. D’un montant de 6 milliard DH, cette ligne qui s’étendra sur une superficie de 28 km, sera fréquentée par  200.000 à 380.000 passagers par jour. Il est à signaler que les études d’avant-projet sont actuellement en cours. Les appels d’offres seront lancés au second semestre 2008. Le lancement des travaux est prévu pour 2009 et la mise en service en 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *