Essai Mini Cooper D: Le bon compromis

Essai Mini Cooper D: Le bon compromis

Elle reste esthétiquement proche de sa devancière, ce qui la rend facilement reconnaissable. Pourtant, il s’agit bien d’une toute nouvelle voiture, basée sur une plate-forme différente plus longue de 10 cm et une ceinture de caisse remontée de 20 mm. La Mini atteint désormais 3,82 m de long.

Sportive, je le suis !

Même côté look, la sportivité est cultivée dans le moindre détail. L’entrée d’air aux contours arrondis est d’ailleurs là pour vous en convaincre définitivement. Idem pour le capot bien bombé et la face avant dotée d’une calandre arrondie et de phares plus globuleux qui la différencient profondément de l’ancienne génération. On s’installe à l’intérieur, et là on reconnaît tout de suite l’environnement Mini avec le grand compteur rond central qui accueille cette fois l’autoradio trônant au milieu et cerclé de leds qui changent de couleur, mais aussi la rangée d’interrupteurs chromés. Le conducteur a désormais de série le compteur et le compte-tours devant lui. La nouvelle Mini a droit à plein de nouveaux équipements comme l’accès et démarrage mains-libres. A l’arrière, l’habitabilité a bien progressé. Le coffre a gagné 50 dm3.

Sobriété record !

Sur notre modèle, le démarrage se fait sans clé. Il suffit d’appuyer sur le petit bouton rouge «Start» situé en bas de la console centrale, et là, surprise ! Le petit diesel de notre Cooper D dotée d’un 1,5 l de 116 ch se met en branle. Dès les premiers kilomètres enchaînés, on remarque son couple généreux qui permet de le relancer facilement même à bas régime.

La boîte auto est particulièrement précise et bien étagée, et son allonge à 6 vitesses fait des merveilles. Ce diesel souple et performant nous a même permis quelquefois de nous confronter à quelques capots plus longs, mais ça c’est une autre histoire ! Côté châssis, on retrouve avec bonheur le côté karting des Mini, la direction directe et l’absence de roulis qui rendent la voiture amusante à conduire. Côté consommation, la voiture annonce des valeurs de moineau ! La belle est loin d’être une boit-sans-soif avec seulement 3,9 litres aux 100 km soutenus par le système Start & Stop. Espiègle et agile, notre kart de série est resté un régal à manœuvrer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *