100% Jamal Berraoui : Un pape intégriste

100% Jamal Berraoui : Un pape intégriste

Si le contexte n’était pas ce qu’il est, la déclaration du Pape serait passée pour ce qu’elle est : une sottise intolérante proférée par un vieil homme qui avait naguère été ébloui par le national-socialisme. Cependant, nous vivons une époque folle où les intégrismes, tous les intégrismes mènent le monde vers une fracture, une déflagration qui peut hypothéquer le genre humain pendant très longtemps. Les réactions du monde musulman à l’impair du Souverain pontife sont hautement justifiées. La plus haute autorité chrétienne a attaqué frontalement la foi d’un milliard et demi d’hommes. L’instrumentalisation  est dans l’ordre des choses parce que nul ne peut refuser aux tenants de l’intégrisme musulman l’utilisation d’un argument majeur en faveur de leur thèse sur l’affrontement des cultures et des religions et sur l’Islam assiégé par la coalition judéo-chrétienne. C’est là où l’impair du Pape est inexcusable. L’Eglise est d’abord et depuis toujours une institution politique. Le monde occidental a mis des siècles pour se débarrasser de sa tutelle sur les Etats. Le discours du Pape n’est pas seulement théologique, il est aussi politique. Les signaux qu’il donne sont angoissants. L’Eglise se range du côté des intégristes chrétiens. Tout ce que l’ancien Pape avait tenté de construire est en train d’être défait par son successeur. Jean-Paul II avait initié le dialogue avec les autres religions, dénoncé les guerres d’invasion et prôné le respect de la diversité. Son successeur se range du côté de l’aile obscure, de l’Opus Dei et de l’Eglise US, largement aux bottes des néo-conservateurs. La question est de savoir est-ce qu’il s’agit d’un choix personnel, le Pape ayant grandi dans le marigot nazi, ce qui n’est pas exactement un gage pour porter un message d’amour, ou est-ce que l’Eglise s’est rangée du côté de ses ouailles auquel cas le mal serait plus profond. Cela signifierait simplement que les sociétés occidentales sont gangrenées par les réactions simplistes face au terrorisme. La réaction des démocrates occidentaux, en particulier européens tend à démontrer que la cause n’est pas perdue. Ils ont unanimement dénoncé ce  qu’ils ont considéré comme «une bévue inacceptable». Il faut cependant une certaine dose de myopie pour ne pas se rendre compte que l’islamophobie avance. Il faut, à tous ceux qui s’attachent à l’universalité, comprendre que les intégrismes s’auto-alimentent. En particulier, les occidentaux. Les démocrates en premier, ne peuvent exiger des sociétés islamisées le même comportement face au phénomène religieux. La laïcité ou la sécularisation sont des objectifs de combat pour les démocrates, pas une réalité. Ils doivent comprendre aussi que face à une histoire agitée où nos rapports avec l’Occident ne sont pas des plus simples, nous vivons un repli identitaire que la politique agressive anglo-saxonne et les déclarations du Pape aggravent. 
Ce repli est le terreau de l’intégrisme lui-même mère-nourricière du terrorisme. Sur le fond, l’ignorance est la mère de toutes les conneries. L’apport de la civilisation musulmane à l’histoire de l’humanité est essentiel. Notre culture a fait la jonction entre la Grèce et la Renaissance et a permis celle-ci. Quand j’entends un penseur juif qui se définit comme tel, se gargariser dans une émission télé du sort réservé aux femmes par l’Islam, je ris de dépit. Sa religion interdit à la femme qui n’a pas enfanté d’hériter de son mari même si celui-ci est stérile. La seule différence c’est que l’évolution sociétale a été prise en compte par les vicaires de toutes les religions sauf ceux de l’Islam. Ce travail-là ne peut être fait qu’en interne. L’historicité du texte, l’autonomie des sphères sont un dur combat que la lâcheté de nos penseurs n’aide pas à mener. Et pourtant, il faudra le gagner pour accéder  à la modernité pas pour acquérir le respect d’un Pape revenu au Moyen-âge chrétien qui soit dit en passant était dominé par le monde musulman.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *