Articulez, on ne vous entend pas !

Articulez, on ne vous entend pas !

C’est parti ! Quelle idée de démarrer une campagne électorale un week-end, de surcroît, un mois d’août! Comment pouvez-vous demander à des électeurs potentiels en shorts ou en maillots de bain, sous un gros soleil tapant ou un petit vent du soir rafraîchissant, de vous écouter réciter les mêmes promesses que les dernières fois.

Et la nuit, quand ces gens vont rentrer chez eux pour se détendre un peu avant une nouvelle semaine de vacances – la dernière pour la plupart – ou bien avant de reprendre le boulot  parce que le congé c’est déjà du passé, dès qu’ils allumeront la télé, vous allez apparaître sur leur petit écran rond ou sur leur grand écran plat, c’est selon, et vous allez les assommer avec vos litanies 100 fois répétées mais jamais révisées. Les mêmes hommes et les mêmes femmes ou presque lisant les mêmes discours ou presque avec la même intonation et les mêmes défauts de prononciation ou presque.

Mais quand allez-vous comprendre que pour que les gens vous écoutent, vous devez les intéresser, et pour les intéresser, vous devez être différents, leur parler leur langage et leur parler de ce qu’ils attendent de vous, pas de ce que vous, vous attendez d’eux. Si vous n’avez pas pigé cela, vous n’avez rien pigé. Circulez, il n’y a rien à entendre…                        

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *