De toutes les couleurs : les mouvements artistiques

De toutes les couleurs : les mouvements artistiques

C’est le cas, par exemple, de cet artiste-peintre qui crie haut et fort qu’il est le créateur d’un nouveau mouvement artistique auquel il donne son nom, prolongé d’un «isme». Je ne donnerai pas le nom réel afin de ne pas nuire inutilement à ce charmant monsieur. Alors supposons qu’il s’appelle «Gordon», puisqu’il est nord-américain. Sur sa carte de visite, juste au dessous de son nom, monsieur «Gordon» a marqué «Créateur du Gordonisme». Alors par respect, on cherche dans les livres d’art un mouvement de ce nom-là, et on ne trouve rien. Sur Internet, on trouve effectivement plusieurs sites qui parlent du «Gordonisme», mais ils sont tous liés à M.Gordon. On regarde ses jolies peintures et on n’y voit pas grand-chose de réellement révolutionnaire. Déçu d’avoir raté l’occasion de découvrir un nouveau mouvement artistique, on comprend qu’il s’agit là d’un mouvement à adepte unique. Un mouvement avec un seul membre : son créateur! Et vous savez, même parmi la cinquantaine de mouvements «officiellement reconnus», il y en a qui ne se portent pas tellement mieux que le «Gordonisme»! Certains sont trop anciens, d’autres trop confinés géographiquement ou intéressent peu d’artistes. Connaissez-vous le Védutisme? Et le style architectural appelé Brutalisme?  Combien de gens connaissent le mouvement japonais Shin-Hanga (qui signifie nouvelle gravure)? Que pensez-vous du «Bad painting»,  du luminisme, du rayonnisme ou du Harlem renaissance?
Franchement, je pense qu’il y a de vrais mouvements et des mouvements «un peu forcés»… Les grands mouvements se distinguent facilement des autres. Presque tout le monde peut reconnaître l’impressionnisme, le fauvisme, le surréalisme, le cubisme, l’art abstrait, l’hyperréalisme, l’art brut, le trompe-l’œil, l’arabesque ou le «land-art». Dans le pointillisme, il y a des points. Dans l’«action painting» il y a de l’action. Dans le symbolisme, il y a des symboles. Dans l’hyperréalisme, il y a l’hyper-ressemblance et dans l’art corporel (Body Art), on peint des corps… D’autres mouvements ne sont généralement connus que des gens initiés. Je pense, dans le désordre, au Fluxus,  au Bauhaus,  au mouvement Nabi,  au Mail-Art, au Dadaïsme, à l’Expressionnisme, à l’Art conceptuel, ou encore à l’art Qajare (apparu en Iran sous la dynastie Qajare). Mais alors, combien de gens connaissent le Stuckisme, le Ténébrisme, le Maniérisme (XVIème siècle), le style troubadour, le Bio-art (une récente évolution de l’art contemporain qui fait appel à la biotechnologie), l’«Ash Can School», le Divisionnisme, le Vorticisme et l’Ukiyo-e?  Combien d’adeptes comptent, aujourd’hui, le suprématisme, le lettrisme, le schématisme ou l’Internationale situationniste (mouvement révolutionnaire de gauche)?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *