Festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani : «Vie côtoyant la mort» de Lahcen Majid rafle le Grand prix

Festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani : «Vie côtoyant la mort» de Lahcen Majid rafle le Grand prix

Le film documentaire «Vie côtoyant la mort», du réalisateur Lahcen Majid, a remporté le Grand prix du Festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani qui s’est clôturé dimanche à Laâyoune.

Ce film a également raflé le prix du meilleur montage et de la meilleure réalisation. Quant au prix de la meilleure musique, il est revenu à Malika Maalainine pour son film «Le plaisir du monde est dans sa misère». Enfin, le prix du jury n’a été décerné a aucun film parmi les sept qui étaient en compétition officielle. Notons que la cérémonie du festival a connu la présence de Mohamed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, ainsi que les représentants de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. A cette occasion M. Laâraj a indiqué que «ce festival est considéré parmi les plus importants car il se propose de faire connaître et promouvoir les productions documentaires traitant de l’histoire et de la culture du Sahara marocain».

Pour rappel, le jury de la compétition officielle a été présidé par Jamal El Souissi, réalisateur, scénariste et producteur. Cette édition a été marquée par des hommages rendus à plusieurs professionnels du cinéma. Elle a connu deux colloques consacrés aux productions documentaires ayant trait à la thématique de cet évènement, avec la participation de professionnels et des acteurs s’intéressant au secteur. Organisé par le Centre cinématographique marocain (CCM), avec le soutien de la wilaya de Laâyoune-Sakia El Hamra, le Conseil de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, le Club des producteurs et des professionnels de l’audiovisuel et du cinéma, ce festival se veut également un espace de rencontre et d’échange entre les hommes de cinéma de différentes régions du Royaume.

Il faut noter que le CCM a, depuis 2015, mis en place deux mécanismes visant l’appui à la production cinématographique dans les provinces du Sud, à savoir la création d’un fonds dédié à l’encouragement des producteurs à fournir des travaux pleinement dédiés à la culture et au patrimoine hassani sahraoui et la formation des professionnels du cinéma de cette région de manière à développer leur production. «Nous les aidons par une enveloppe de 15 millions DH par an. Notre objectif est de créer une industrie locale», indique Sarim Fassi Fihri, directeur général du CCM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *