FIFM : Premier de la compétition

FIFM : Premier de la compétition

Ce sentiment s’est dégagé lors de la projection, samedi 6 décembre 2014 à Marrakech, du long-métrage «Everything we loved» qui a ouvert le bal de la compétition officielle du festival. Un titre qui, semble-t-il, a été choisi par son réalisateur néo-zélandais, Max Currie, afin de transmettre le contraire de ce qu’il indique. Pour ce faire, il a construit l’intrigue de son film autour d’un couple de magiciens (Charlie et Angela) séparé pendant un bon bout de temps suite à la perte de leur fils.

Le destin veut qu’un enfant (Tommy) habitant les parages perde ses parents dans un accident. Charlie le prend pour s’occuper de lui. Au gré du temps Tommy a commencé à tisser des affinités avec lui. Le premier ne cesse de demander au prétendu père de lui faire des tours de magie. Parallèlement, les recherches se poursuivent pour trouver Tommy, porté disparu. Les annonces télévisées s’enchaînent, mais en vain. Le petit est toujours avec Charlie qui tente de redorer son blason à l’égard de sa femme puisque c’est à cause de lui que le couple a perdu son propre enfant.

Par contre, Angela a une vision différente. Elle veut déclarer à la police que Tommy est sous leur toit. Charlie l’en empêche en la persuadant que ce chérubin sera heureux avec eux. Au fil des jours, Angela nourrit des sentiments à l’égard du petit mais elle tente de les camoufler.
Maintenant que les trois forment une bonne famille, place aux mauvaises surprises. Le père a des dettes locatives à payer. La solution est d’organiser des spectacles de magie pour avoir des rentrées d’argent. Dans la foulée des événements, les parents décident de quitter le pays pour que l’enfant puisse entamer des études primaires ailleurs, en Australie. Ainsi personne ne le reconnaîtra.

Entre-temps, Angela décide de rendre visite à une amie qu’elle a rencontrée à l’issue du spectacle. Au retour, elle rencontre dans un supermarché une autre dame qu’elle connaissait auparavant. A ce moment-là, Tommy l’appelle naïvement «Maman!». Angela fait semblant de ne pas l’entendre et quitte les locaux. «Maman tu comptais m’abandonner?», enchaîne-t-il. Suite à la découverte de la dame, l’information fait la une des journaux: «Tommy est encore en vie». Le couple, qui préparait déjà les papiers pour le voyage, prend la fuite. Le petit qui finit par tout comprendre se révolte contre Charlie: «Tu es un menteur!». Le prétendu père décide d’appeler la police qui prend l’enfant et arrête les kidnappeurs. Une séparation douloureuse pour le petit et une fin tragique pour les parents. Ainsi le réalisateur l’a voulue pour insinuer que tout ce qui n’est pas mérité est éphémère !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *