juillet 17, 2018

Timitar 2018 : Plus de 80.000 spectateurs présents à l’ouverture

Timitar 2018 : Plus de 80.000 spectateurs présents à l’ouverture

400 artistes d’horizons différents prennent part au festival

3MA a ouvert en beauté les festivités de Timitar. Fruit de la rencontre entre trois artistes et trois pays lors de ce même festival en 2008, Ballaké Sissoko (Mali), Driss Maloumi (Maroc) et Rajery (Madagascar), 3MA ont fait vibrer les spectateurs aux timbres de la kora, du oud et de la valiha.

Dans une ambiance festive le rideau a été levé mercredi sur la 15ème édition du Festival Timitar Signes et Cultures, qui connaît la participation d’une constellation de 400 artistes d’horizons différents. Plus de 80 mille spectateurs ont convergé vers la place Al-Amal et le théâtre de verdure lors de la soirée d’ouverture.

Organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 15ème édition du festival Timitar Signes et cultures est une rencontre magique entre musique, diversité, talents et tolérance, et qui réunit pour le bonheur des festivaliers une brochette de stars venant de la Jamaïque, États-Unis, Liban, Egypte, Mali, Madagascar, Cuba, Iles Canaries, Algérie, Tunisie, Niger, France, Sénégal, Pays-Bas, France, Espagne. Tous ont répondu présent à l’invitation des artistes amazighs.

Créé dans l’objectif de doter la ville d’Agadir et la région du Souss-Massa d’un évènement identitaire, populaire et favorisant son rayonnement tant au niveau national qu’international, Timitar a connu une success story dès sa première édition en 2004 et a pu acquérir une réputation et une notoriété importante grâce à son originalité et son ancrage régional. Cet évènement tant attendu est devenu au fil des années une véritable locomotive pour l’économie locale, avec un apport important pour le tourisme et la production artistique amazighe.

Pour ce 15ème anniversaire, les organisateurs ont choisi le renouveau pour ravir les sens des dizaines de milliers de spectateurs qui assistent chaque année aux différentes représentations.

Ainsi, au théâtre de verdure, 3MA a ouvert en beauté les festivités de Timitar qui place désormais la barre très haut. Fruit de la rencontre entre trois artistes et trois pays lors de ce même festival en 2008, Ballaké Sissoko (Mali), Driss Maloumi (Maroc) et Rajery (Madagascar), 3MA ont fait vibrer les spectateurs aux timbres de la kora, du oud et de la valiha pour souligner les riches traditions dont ils sont le symbole et transmettre un message de partage et d’union. Leur musique est une composition d’harmonies douces, vivifiantes et une poésie universelle. Ils reviennent aujourd’hui avec un nouvel album, pour le plus grand plaisir des amateurs de belles rencontres musicales.

Toujours sur le même site, le public a été gratifié d’un concert ensorcelant animé par Virginia Guantanamera, l’enfant de Cuba. Diplômée, à 17 ans, de l’Ecole nationale des arts à Cuba, elle devient soliste et sa voix magique, au timbre particulier, lui ouvre des portes sur l’île. Avec un large répertoire et une expérience solide, la Cubaine écume les scènes des Caraïbes, d’Asie, d’Amérique centrale et d’Europe. En 2015, elle a sorti un album au beau succès, «Entre2Uno», qui sonne à l’image du métissage de sa vie.

A la place Al-Amal les accros aux musiques du monde, mélomanes et mordus de rythmes venus d’ailleurs ont pu savourer la musique du groupe de reggae Inner Circle, qui célèbre cette année ses 50 ans de carrière. Ces légendes de la pop jamaïcaine à qui l’on doit les tubes «Sweat», «Bad Boys», ou «Tenement Yard». Lauréat des Grammy Awards, Inner Circle est l’une des formations de reggae les plus considérées au monde. Leur style, combinant rythmes jamaïcains et énergie de la pop, leur vaut d’être considérés comme des stars dans leur domaine. Leur musique aux accents métissés va au-delà du reggae traditionnel et cet esprit particulier se remarque notamment pendant leurs concerts en live.

Aymane Serhani qui est devenu une star aimée et écoutée par toutes les classes sociales et toutes les tranches d’âge a su enflammer la scène et a répondu à l’appel du public venu nombreux l’acclamer. Ce dernier a voulu offrir au public d’Agadir et ses visiteurs un show exceptionnel, qui a ébloui les spectateurs avec sa présence et son aisance scénique.

Les mythiques Oudaden ont levé une tempête cyclonique, et ont fait cavaler leurs percussions véhémentes en lançant haut la voix pour le plus grand plaisir des spectateurs gadiris.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *