Acier : L’Union Européenne demande des compensations

L’Union Européenne (UE) envisagerait, entre autres mesures, de demander des compensations aux Etats-Unis en guise de réplique à la décision de Washington d’augmenter jusqu’à 30% ses tarifs douaniers sur les importations d’acier.
Cette éventualité, qui a été évoquée mardi dernier par la Commission Européenne, devrait faire l’objet, aux côtés d’autres propositions, d’examen au sein d’un comité traitant de la politique commerciale des quinze qui se réunira aujourd’hui.
Dans l’hypothèse où la demande de compensations ne produirait pas de réaction positive de la part des américains, l’UE estime avoir le droit, conformément aux règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), de réclamer une «suspension des concessions». En d’autres termes, «cela rendrait plus difficiles les exportations américaines vers l’Union», a souligné le porte-parole du Commissaire Européen au Commerce, Pascal Lamy. Dès l’annonce au début du mois de la décision américaine, M. Lamy s’était élevé contre son caractère «injuste et infondé».
Cette décision «est purement politique et n’a aucun fondement légal ni économique», avait estimé le responsable européen en soulignant la détermination de l’UE à «exercer ses droits et à les faire respecter» en vue de sauvegarder son marché, son industrie et ses emplois.
Pour l’heure, deux recours ont été déposés devant l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce). L’UE a demandé notamment «des consultations avec les Etats-Unis, en vertu du système de règlement des différends» sur le contentieux l’opposant aux Etats-Unis sur l’acier, avait indiqué un porte-parole de l’Organisation. Si ces consultations échouent, l’OMC prévoit la formation d’un groupe d’experts pour examiner la conformité de la mesure incriminée avec les règles de l’organisation.
L’UE représente 25% des importations américaines d’acier qui seraient touchées par la hausse des droits de douane décidée par l’administration américaine et qui devrait prendre effet le 20 mars prochain. Les dernières statistiques communiquées par l’UE pour ses échanges d’acier avec les Etats-Unis remontent à 1998. L’UE avait alors exporté pour 3,52 milliards d’euros (plus de 35,2 milliards de DH) de produits aux Etats-Unis et en avait importé pour 500 millions d’euros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *